NOUVELLES

Un village des Philippines pleure la mort d'un crocodile géant

11/02/2013 07:07 EST | Actualisé 13/04/2013 05:12 EDT

MANILLE, Philippines - Une petite localité isolée du sud des Philippines pleure la mort du plus grand crocodile marin en captivité du monde, même si l'animal a été blâmé pour la mort de plusieurs villageois.

La petite ville de Bunawan a l'intention de conserver les restes du crocodile Lolong dans un musée afin que les touristes continuent de venir le voir, a déclaré le maire lundi. Les villageois espèrent que les touristes ne laisseront pas leur localité sombrer dans l'oubli, a-t-il dit.

Lolong, qui pesait une tonne, a été déclaré mort dimanche après avoir été retrouvé flottant sur le dos avec l'abdomen gonflé dans un étang d'un parc écotouristique qui commençait à attirer des touristes et des revenus pour la localité, a dit le maire Edwin Cox Elorde.

«Toute la ville et toute la province sont en deuil, a-t-il affirmé. Mes téléphones ne cessent de sonner parce que les gens veulent me dire à quel point ils sont affectés.»

Des experts de la faune procéderont à une autopsie pour déterminer la cause de la mort de l'animal, a indiqué le maire.

Le Livre Guinness des records a confirmé l'an dernier que Lolong était le plus grand crocodile marin en captivité du monde, lui dont la taille atteignait 6,17 mètres.

Le crocodile philippin a pris la place d'un crocodile australien qui mesurait près de cinq mètres et pesait près d'une tonne.

Lolong, qui était âgé de plus de 50 ans, a été nommé ainsi en hommage à un responsable environnemental du gouvernement qui est mort d'une crise cardiaque après s'être rendu à Bunawan, dans la province d'Agusan du Sud, pour aider à capturer l'animal.

Même si Lolong a été tenu responsable de la mort de plusieurs villageois au fil des ans, les résidants de Busawan ont fini par aimer le reptile géant parce qu'il symbolisait la riche biodiversité du marais où il a été capturé.

PLUS:pc