NOUVELLES

Trois cardinaux donnés favoris pour succéder à Benoît XVI, dont Marc Ouellet

11/02/2013 12:48 EST | Actualisé 13/04/2013 05:12 EDT

LONDRES - Les preneurs de paris n'ont pas tardé, lundi, à évaluer les chances des candidats à la succession du pape Benoît XVI, qui vient d'annoncer sa démission pour raisons de santé. Des cardinaux du Ghana, du Nigeria et du Canada font partie des favoris.

Le cardinal ghanéen Peter Turkson, le cardinal québécois Marc Ouellet et le cardinal Francis Arinze, du Nigeria, dominent les prédictions des principaux preneurs de paris britanniques.

Lundi, le cardinal Turkson, le plus important cardinal africain au Vatican, dominait les prédictions chez le preneur de paris William Hill, suivi du cardinal Ouellet et du cardinal Arinze.

La société Ladbroke donne également le cardinal Turkson favori, suivi du cardinal Arinze et du cardinal Ouellet.

En Afrique, où l'Église catholique continue de croître, de nombreux croyants et membres du clergé espèrent voir un Africain accéder aux plus hautes fonctions du Vatican.

Le cardinal sud-africain Wilfrid Napier a déclaré à l'Associated Press qu'il espérait qu'une personne originaire «de l'extérieur de l'hémisphère nord» devienne pape.

À Lagos, la plus grande ville du Nigeria, le commerçant Chukwuma Awaegwu était plein d'espoir. «Aux États-Unis, il y a maintenant un président noir. Imaginons seulement l'impact que pourrait avoir un pape noir.»

Le cardinal John Olorunfemi, un Nigérian nommé à cette fonction en novembre par Benoît XVI, a cependant rappelé que le départ d'un pape ne signifiait pas une révolution au sein de l'Église.

«Les papes arrivent et repartent. Cela ne signifie pas que l'Église change complètement quand un nouveau pape arrive», a-t-il déclaré.

PLUS:pc