NOUVELLES

Route de la Découverte: Francis Joyon en avance sur son propre record

11/02/2013 11:50 EST | Actualisé 13/04/2013 05:12 EDT

Le Français Francis Joyon (trimaran Idec II), qui s'est lancé le 6 février à l'assaut de son propre record de La Route de la Découverte, entre Cadix (Espagne) et San Salvador (Bahamas), comptait 250 milles d'avance lundi après-midi.

Joyon a totalement inversé la tendance, a indiqué son équipe dans un communiqué, et le "delta négatif (retard par rapport au temps de référence, ndlr) depuis le départ s'est transformé en positif dimanche soir: Idec a troqué ses 200 milles de retard d'il y a 48 heures contre plus de 250 milles (463 km) d'avance".

Le navigateur français, qui ne dispose d'aucun routage à terre, s'est toutefois attaqué "à un front potentiellement violent dès lundi après-midi et redoute des calmes pour son atterrissage d'ici quelques jours", est-il noté.

"La très spectaculaire inversion des courbes entre retard et avance s'est produite hier soir dimanche, au beau milieu de l'Atlantique, a expliqué le communiqué. Près de 400 milles plus au sud de sa route de 2008, Idec fonce en flirtant souvent au-dessus des 25 noeuds de moyenne. Entre dimanche midi et lundi midi, Francis Joyon a par exemple avalé près de 560 milles et à 13h00 aujourd'hui (lundi), il n'est plus qu'à 1.500 milles (2.778 km) de San Salvador, aux Bahamas, terme de son voyage".

Joyon, qui détient le record depuis 2008 en 9 j 20 h et 35 min, est toutefois resté prudent sur ses chances de l'améliorer.

"J'ai beaucoup de petites bricoles de matelotage à faire", a-t-il dit. Rien de méchant, mais c'est une poulie par ci, un (...) bout d'écoute par là. Le vent varie de 16 à 27 noeuds et, du coup, je me retrouve souvent surtoilé".

Joyon, 56 ans, possède l'un des plus beaux palmarès de la voile française en solitaire. Il détient notamment le record du tour du monde en solo (57 j 13 h et 34 min) avec Idec, un plan Irens de 29,70 m de long.

heg/pid

PLUS:afp