NOUVELLES

Quatre policiers de Trois-Rivières ont été suspendus après une interception

11/02/2013 02:42 EST | Actualisé 13/04/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - La Sûreté du Québec confirme qu'elle mène une enquête sur des allégations de voies de fait qui auraient été commises par quatre policiers de Trois-Rivières lors d'une arrestation.

La Ville de Trois-Rivières indique pour sa part que les quatre policiers visés ont été suspendus avec solde et que leur arme leur a été retirée, ajoutant qu'il s'agit d'allégations graves et que toute la lumière doit être faite relativement à cette affaire.

Les incidents seraient survenus dans la nuit de vendredi à samedi il y a une semaine, soit du 1er au 2 février dernier, à la suite d'un vol qualifié dans une pharmacie trifluvienne.

Le méfait a donné lieu à une poursuite qui s'est terminée par l'arrestation d'un suspect.

C'est lors de l'arrestation qu'auraient été posés les gestes que l'on reproche aux quatre policiers.

Le rapport policier n'en faisait aucunement mention, mais à la suite de la présentation d'éléments de preuve provenant d'une tierce personne les autorités municipales ont décidé d'intervenir et de suspendre les policiers.

La Ville a ensuite demandé à la Sûreté du Québec de se pencher sur l'affaire et celle-ci a confié le dossier à ses enquêteurs de la division des normes professionnelles.

PLUS:pc