NOUVELLES

Premier vote de confirmation mardi pour Hagel, la Maison Blanche impatiente

11/02/2013 01:55 EST | Actualisé 13/04/2013 05:12 EDT

Une commission du Congrès américain va se réunir mardi pour voter sur la nomination de Chuck Hagel à la tête du Pentagone, à laquelle s'opposent des élus républicains, alors que la Maison Blanche a dénoncé un retard selon elle préjudiciable à la sécurité nationale.

Le bureau du chef de la commission des forces armées du Sénat, le démocrate Carl Levin, a indiqué lundi que cette instance se réunirait mardi pour se prononcer sur la candidature de M. Hagel, lui-même un ancien sénateur républicain, mais dont les positions passées sur l'Iran, Israël et l'Irak ont provoqué la méfiance d'ex-collègues.

Parmi ces derniers, John McCain et Lindsey Graham avaient malmené M. Hagel, ancien élu du Nebraska (centre) lors de son audition de confirmation le 30 janvier, le mettant sur la défensive.

M. Hagel a été désigné par le président Barack Obama pour succéder à Leon Panetta à la tête du Pentagone. Mais cette nomination doit être confirmée par le Sénat, d'abord en commission, puis en séance plénière.

Dimanche, M. Graham a menacé de bloquer la nomination de M. Hagel tant que la Maison Blanche n'aurait pas donné davantage de détails sur la réaction de M. Obama à l'attentat qui avait visé un complexe diplomatique américain à Benghazi (Libye) le 11 septembre 2012, coûtant la vie à quatre Américains dont l'ambassadeur Christopher Stevens.

Lundi, le porte-parole de la Maison Blanche Jay Carney a manifesté son impatience et affirmé que la présidence avait déjà répondu aux questions des parlementaires sur Benghazi.

"Il est malheureux de voir des tentatives continuelles de donner un tour politique à un dossier à travers des candidats qui n'avaient rien à voir avec Benghazi, et de le faire d'une façon préjudiciable à nos intérêts de sécurité nationale", a déclaré M. Carney lors de son point de presse quotidien.

"Le sénateur Hagel, (le candidat à la direction de la CIA John) Brennan, doivent être confirmés. Ce sont des candidats hautement qualifiés pour leurs postes. Et nous appelons le Sénat à agir rapidement pour le faire", a-t-il encore dit.

tq/mdm

PLUS:afp