NOUVELLES

Le CICR rapatrie cinq soldats sud-soudanais libérés par Khartoum

11/02/2013 06:47 EST | Actualisé 13/04/2013 05:12 EDT

Le Comité international de la Croix Rouge (CICR) a annoncé avoir rapatrié lundi cinq anciens "prisonniers de guerre" sud-soudanais libérés par Khartoum, alors que les tensions sont vives entre les deux voisins qui ne parviennent pas à appliquer des accords sur la sécurité.

"Un représentant du CICR a accompagné les cinq hommes à Juba, où ils ont été remis aux autorités sud-soudanaises", a annoncé le CICR.

Selon un témoin, les cinq soldats, en civil et apparemment en bonne santé, ont embarqué lundi matin sur un avion du CICR à l'aéroport de Nyala, dans le sud du Darfour (ouest).

L'armée soudanaise avait annoncé la semaine dernière que les soldats seraient libérés en signe de "bonne volonté".

Ils avaient été fait prisonniers dans la zone de Kafindebey, un des points où la frontière entre les deux Soudans fait l'objet de contestations et n'est pas encore délimitée, avait annoncé le 6 février l'agence officielle soudanaise Suna, citant un porte-parole de l'armée.

Selon les médias locaux, des combats entre les deux armées ont eu lieu en mai 2012 dans cette zone.

Le CICR avait déjà aidé à rapatrier 12 anciens prisonniers de guerre sud-soudanais en avril 2012, ainsi que 19 autres en septembre.

Le Soudan et le Soudan du Sud, dont les relations sont très tendues depuis la partition de juillet 2011 à la suite d'une longue guerre civile, ont signé en septembre, sous l'égide de l'Union africaine, une série d'accords sur la sécurité et l'économie.

Mais ces accords n'ont pas encore été appliqués, chaque pays accusant l'autre de soutenir une rébellion chez le voisin, et les informations se multiplient sur de nouveaux affrontements et des incursions de part et d'autre de la frontière.

str-it/fc/sw

PLUS:afp