NOUVELLES

La Corée du Nord confirme un essai nucléaire

11/02/2013 10:47 EST | Actualisé 13/04/2013 05:12 EDT

La Corée du Nord confirme avoir effectué un essai nucléaire, le troisième depuis 2006. 

Un peu plus tôt, l'agence américaine de veille géologique avait annoncé avoir enregistré une activité sismique près d'un site nucléaire connu en Corée du Nord, ce qui laissait immédiatement penser que Pyongyang a procédé comme il l'avait annoncé à un troisième essai nucléaire.

L'USGS a signalé une secousse tellurique mardi à 10h57 locales (01h57 GMT), d'une magnitude de 5,1, localisée à un kilomètre de profondeur à proximité d'un site connu d'essai nucléaire de la Corée du Nord, pays qui ne connaît pas habituellement d'activité sismique.

Au Japon, l'agence de météorologie a souligné qu'un mouvement terrestre différent d'un séisme naturel avait été mesuré en Corée du Nord.

Selon le ministère sud-coréen de la Défense, le séisme en Corée du nord pourrait provenir d'une explosion nucléaire d'au moins 10 kilotonnes, soit un peu moins de la moitié de celle tombée sur Hiroshima en 1945.

Le sismologue Chi Heoncheol, du Korean Institute of Geoscience and Mineral Resources, a rappelé que la région avait été frappée par des séismes de magnitude 3,9 et 4,5 après que la Corée du Nord eut procédé à des essais nucléaires en 2006 et en 2009.

La présidence sud-coréenne a convoqué une réunion de son conseil de sécurité nationale à 04h00 GMT et l'armée a relevé son niveau d'alerte.

Le gouvernement japonais va tenir une réunion identique, indique la chaîne de télévision NHK.

Pyongyang avait prévenu fin janvier qu'il entendait procéder à un nouvel essai nucléaire. La Corée du Nord avait indiqué prévoir cet essai en réponse aux sanctions élargies de l'ONU après le lancement d'une fusée, début décembre, considérée par Washington comme un missile balistique.

Fait rare, la Chine avait mis en garde son voisin, dont elle est le seul allié de poids, contre un 3e essai nucléaire.

Les résolutions 1718 et 1874 du Conseil de sécurité des Nations unies, votées respectivement en 2006 et en 2009, ont interdit à la Corée du Nord de développer une technologie nucléaire et balistique.

PLUS:rc