NOUVELLES

La Bourse de New York ouvre en légère baisse, reprenant son souffle

11/02/2013 10:19 EST | Actualisé 13/04/2013 05:12 EDT

La Bourse de New York a entamé la semaine en légère baisse lundi, les investisseurs manquant de conviction pour faire de nouveau grimper les indices dans un marché privé d'indicateur majeur: le Dow Jones lâchait 0,28% et le Nasdaq 0,22%.

Vers 14H50 GMT, le Dow Jones Industrial Average reculait de 38,79 points à 13.954,18 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 7,14 points à 3.186,73 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 perdait 0,15% (-2,21 points) à 1.515,72 points.

Wall Street avait terminé vendredi sur une note très positive, des données économiques encourageantes et de bons résultats d'entreprises du secteur technologique emmenant le Nasdaq (+0,91% à à 3.193,87 points) et le S&P 500 (+0,57% à 1.517,93 points) à de nouveaux sommets et faisant avancer le Dow Jones Industrial Average de 0,35% à 13.992,97 points.

Alors que la place financière new-yorkaise s'est, quasiment sans interruption, affichée à la hausse depuis le début de l'année, "le marché attend d'être étonné par quelque chose", a remarqué Patrick O'Hare de Briefing.com.

Or "pratiquement aucune information macro ou microéconomique n'est attendue aujourd'hui", a-t-il noté, rappelant que la plupart des marchés asiatiques étaient fermés à l'occasion de l'entrée dans l'année du Serpent.

Seul événement notable de la journée aux Etats-Unis à ses yeux: la vice-présidente de la banque centrale américaine Janet Yellen doit prononcer dans l'après-midi un discours à Washington, dans lequel elle devrait notamment évoquer la réponse de l'institution à la reprise "douloureusement lente pour les salariés américains".

Alors que le président Barack Obama doit prononcer mardi soir son message sur l'état de l'Union, "les investisseurs vont de nouveau tourner leur attention vers la capitale", où "les responsables politiques vont se retrouver pour discuter" des coupes budgétaires qui tomberont automatiquement le 1er mars en cas d'absence d'accord au Congrès, a par ailleurs remarqué Karee Venema, de Schaeffer's Investment Research.

Les investisseurs "garderont aussi un oeil sur la réunion des ministres des Finances de la zone euro" à Bruxelles où devraient notamment être abordés les questions de l'aide à la Grèce et à Chypre, selon les analystes de Wells Fargo.

Le marché obligataire était quasi stable. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans s'affichait à 1,955% contre 1,954% vendredi soir et celui à 30 ans à 3,164% contre 3,167%.

jum/sl/mdm

PLUS:afp