NOUVELLES

Jérusalem: dix féministes juives interpellées au Mur des Lamentations

11/02/2013 05:22 EST | Actualisé 13/04/2013 05:12 EDT

Dix féministes juives, qui ont prié lundi au Mur des Lamentations dans la vieille ville de Jérusalem en portant un châle de prière réservé aux hommes, ont été interpellées par la police, a indiqué à l'AFP une porte-parole.

"Une centaine de femmes se sont réunies au Kotel (Mur des Lamentations) en portant des châles de prières à franges qui sont réservés aux hommes ce qu'a interdit la Cour suprême. A la fin de la prière, dix d'entre elles ont été interpellées", a précisé la porte-parole Luba Samri.

Cette infraction à la loi religieuse est passible de six mois de prison ferme et d'une amende de 3.000 dollars.

Des féministes juives appartenant à l'organisation les "Femmes du Mur" bravent régulièrement l'opprobre et les insultes de certains de leurs coreligionnaires masculins pour aller se recueillir et chanter -en portant un châle de prière et un rouleau de la Torah- au Mur des Lamentations à Jérusalem, le lieu le plus sacré du judaïsme, ultime vestige du second Temple détruit par les légions romaines de Titus en 70 de l'ère chrétienne.

Ces femmes, qui appartiennent aux courants modernistes du judaïsme, se disent victimes de discrimination en raison de leur sexe.

Mais pour leurs adversaires elles violent les préceptes du judaïsme et font de la "provocation".

Le port du châle de prière ou du rouleau sacré de la Torah est réservé aux hommes, assurent les haredim ("craignant-Dieu"), les juifs ultra-orthodoxes. Les chants aussi, car certains rabbins arguent que les mélopées féminines pourraient faire naître la concupiscence chez les hommes qui prient séparément à côté.

jlr/sw

PLUS:afp