NOUVELLES

Grand rabbin d'Israël: le pape a aidé à faire baisser l'antisémitisme

11/02/2013 08:40 EST | Actualisé 13/04/2013 05:12 EDT

Le pape Benoît XVI a amélioré les relations entre le christianisme et le judaïsme, contribuant à "une diminution des actes antisémites dans le monde", a déclaré lundi le Grand rabbin ashkénaze d'Israël, Yona Metzger.

"Sous son autorité, les relations entre le Grand rabbinat et l'Eglise, le judaïsme et le christianisme, sont devenues beaucoup plus étroites, ce qui a conduit à une diminution des actes antisémites dans le monde", a déclaré à l'AFP un porte-parole du Grand rabbin, citant celui-ci, en réaction à l'annonce de la démission de Benoît XVI.

"Nous sommes reconnaissants envers le pape Benoît pour tout ce qu'il a fait pour renforcer les liens entre les religions et promouvoir la paix interconfessionnelle", a ajouté le rabbin par l'intermédiaire de son porte-parole.

"Je lui souhaite bonne santé au fil des jours et des ans, et j'espère et je prie que son héritage va se poursuivre, et que l'orientation du Vatican, prise pendant son pontificat et celui de son prédécesseur (Jean Paul II) va continuer", a-t-il ajouté.

Le président israélien Shimon Peres a déclaré avoir été "attristé" par la décision du pape. "Le pape Benoît XVI a la profondeur d'un grand penseur, la sincérité d'un grand croyant, la passion d'un pacificateur, et la sagesse de prendre en compte les changements de l'histoire, sans changer ses valeurs", a-t-il estimé dans un communiqué.

Pour la communauté juive, l'un des accomplissements les plus importants de Benoît XVI aura été d'exonérer le peuple juif de la responsabilité de la mort de Jésus.

Dans un livre publié en 2011, le pape a écrit que "l'aristocratie du temple" à Jérusalem et "les masses" -- et non pas "le peuple juif dans son ensemble" -- étaient responsables de la crucifixion du Christ.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, avait alors salué le "courage" du pape et plusieurs autres responsables religieux juifs avaient estimé qu'il s'agissait d'une étape essentielle dans la lutte contre l'antisémitisme au sein de l'Eglise.

Le Congrès juif mondial a déclaré lundi dans un communiqué que Benoît XVI avait "porté les relations entre catholiques et juifs à un niveau sans précédent".

"Aucun pape avant lui n'avait visité autant de synagogues. Il a rencontré des représentants de la communauté juive à chaque fois qu'il s'est rendu à l'étranger. Aucun pape avant lui n'avait fait autant d'efforts pour améliorer les relations avec les juifs, sur autant de niveaux", a salué le texte.

jjm-hmw/scw/cnp/hj

PLUS:afp