NOUVELLES

Egypte: un nouveau mufti de la République choisi par Al-Azhar

11/02/2013 02:44 EST | Actualisé 13/04/2013 05:12 EDT

Le Dr Chawqi Ibrahim Abdel Karim a été élu lundi par des dignitaires d'Al-Azhar au poste de mufti de la République, a annoncé un porte-parole cette prestigieuse institution théologique de l'islam sunnite.

C'est la première fois que le mufti, la plus haute autorité d'interprétation de la loi islamique en Egypte, est choisi par un collège d'oulémas d'Al-Azhar.

Auparavant, il revenait au président de nommer le titulaire de ce poste revêtant un caractère politique.

"Un candidat a été désigné, et c'est le Dr Chawqi Abdel Karim", a indiqué le porte-parole d'Al-Azhar, Mohammed Gemea. Le nouveau mufti a obtenu plus de voix qu'un concurrent issu des Frères musulmans.

"C'est la première fois que les théologiens d'Al-Azhar choisissent par vote un candidat pour le poste de mufti", a indiqué Mahmoud Azab, conseiller du chef d'Al-Azhar, cheikh Ahmed Al-Tayyeb.

"C'une nouvelle tradition et on espère qu'elle se poursuivra", a-t-il souligné.

Le Dr Abdel Karim va remplacer Ali Gomaa, le mufti sortant, et sa nomination officielle sera ratifiée par le président Mohamed Morsi.

Professeur de jurisprudence islamique, le nouveau mufti n'appartient à aucun groupe politique.

Son prédécesseur Ali Gomaa était critiqué en Egypte pour sa proximité avec l'ancien régime et pour avoir notamment déclaré à plusieurs reprises que le président déchu Hosni Moubarak, chassé il y a deux ans par une révolte populaire, méritait le paradis.

Après le départ de Hosni Moubarak, Al-Azhar a engagé un large débat sur son indépendance et sur l'avenir de ses institutions, stipulant notamment l'élection par des dignitaires de cette université du mufti de la République comme du chef d'Al-Azhar.

Al-Azhar, une institution millénaire, reste la plus prestigieuse de l'islam sunnite et son université attire des étudiants du monde entier.

ser/hj/cnp

PLUS:afp