NOUVELLES

Des violences font trois morts au Cachemire indien

11/02/2013 09:25 EST | Actualisé 13/04/2013 05:12 EDT

SRINAGAR, Inde - Au moins trois personnes ont perdu la vie dans la portion indienne du Cachemire, lors des violences qui ont suivi la pendaison d'un homme reconnu coupable d'avoir participé à un attentat terroriste contre le parlement indien en 2001.

Mohammed Afzal Guru a été exécuté à New Delhi samedi matin.

Des centaines de personnes ont fait fi du couvre-feu en vigueur et sont descendues dans les rues du Cachemire dimanche, provoquant des dizaines d'affrontements avec la police.

Dans le village de Watergam, près de la ville de Sopore, où habitait Guru, au moins quatre personnes ont été blessées, dont une grièvement, quand les policiers et des troupes paramilitaires ont utilisé des gaz lacrymogènes et des balles pour disperser une foule en colère.

Un des blessés, un garçonnet de 12 ans, a succombé à ses blessures lundi. Un autre adolescent de 18 ans était maintenu en vie artificiellement.

Deux personnes sont mortes quand elles se sont jetées dans une rivière frigide pour échapper aux policiers.

L'équité du procès de Guru a été remise en question par plusieurs organisations humanitaires ainsi que par de nombreux habitants de cette région himalayenne. Guru avait admis avoir participé à l'attentat de 2001, qui a fait 14 morts, mais a ensuite été indiqué que ces aveux lui ont été soustraits par la torture.

PLUS:pc