NOUVELLES

Des victimes de fusillades invitées au Congrès pour le discours d'Obama

11/02/2013 05:45 EST | Actualisé 13/04/2013 05:12 EDT

Plusieurs victimes de fusillades assisteront au discours sur l'état de l'Union de Barack Obama mardi soir au Congrès, à l'invitation d'élus désireux de rappeler au pays que la question de la législation sur les armes ne doit pas retomber dans l'oubli.

La Première dame, Michelle Obama, a convié les parents de la jeune Hadiya Pendleton, une lycéenne tuée par balle à Chicago quelques jours après avoir défilé à Washington pour l'investiture du président, le 21 janvier.

Dans la tribune du public de la Chambre de représentants, Gabrielle Giffords sera aux côtés de son mari, l'ancien astronaute Mark Kelly. Gabrielle Giffords était membre de la Chambre quand elle a été gravement blessée à la tête par un tireur en janvier 2011. Elle a survécu mais au prix de lourdes séquelles.

"Mark et moi serons là demain soir car nous sommes à un moment crucial pour légiférer contre la violence par armes à feu aux Etats-Unis", a-t-elle déclaré dans un communiqué lundi, alors que des publicités télévisées commençaient à être diffusées par sa nouvelle association, "Americans for Responsible Solutions".

Une autre invitée, la professeure Natalie Hammond, a été touchée par trois balles à l'école Sandy Hook à Newtown, dans le Connecticut (nord-est), quand un jeune tueur a abattu 20 enfants et six adultes.

Au total, au moins 23 élus ont invité des victimes ou familles de victimes.

Mais le républicain Steve Stockman a choisi un invité controversé, le musicien Ted Nugent, farouche défenseur des armes.

Il avait suscité la controverse et une enquête de police après avoir déclaré, devant des membres de la National Rifle Association (le lobby des armes) en avril, qu'il finirait "mort ou en prison" si Barack Obama était réélu, une déclaration interprétée comme une menace contre le président.

mlm/ico/are

PLUS:afp