POLITIQUE

La Chine devrait continuer d'investir dans les ressources naturelles canadiennes

11/02/2013 06:08 EST | Actualisé 13/04/2013 05:12 EDT
Alamy

EDMONTON - L'ambassadeur du Canada en Chine, Guy Saint-Jacques, affirme que le pays asiatique continuera probablement d'investir dans des projets canadiens de ressources naturelles.

Toutefois, M. Saint-Jacques croit aussi que des dollars chinois seront progressivement investis dans les secteurs minier et forestier, en plus de celui du développement de l'énergie.

L'ambassadeur, en poste depuis l'automne dernier, a dit s'attendre à ce que l'intérêt manifesté par les Chinois augmente vis-à-vis de l'industrie minière.

À la suite d'une allocution prononcée à l'Université de l'Alberta, lundi, M. Saint-Jacques a affirmé à La Presse Canadienne que le secteur forestier commençait également à susciter de l'intérêt parmi les investisseurs chinois.

Les sociétés chinoises sont déjà fermement implantées dans l'industrie pétrolière de l'Alberta — en particulier dans les sables bitumineux, depuis que le gouvernement canadien a approuvé la prise de contrôle au prix de 15 milliards $ de Nexen, à Calgary, par China National Offshore Oil Corp., à la fin de l'an dernier.

Les sommes d'argent sous contrôle chinois investies dans le développement de l'énergie demeurent trois fois supérieures à celles qui sont versées dans l'industrie minière. M. Saint-Jacques a toutefois indiqué que la Chine était à la recherche d'autres occasions dans le secteur des ressources.