NOUVELLES

Tunisie: les ministres du parti du président prêts à démissionner (médias)

10/02/2013 08:56 EST | Actualisé 12/04/2013 05:12 EDT

Les ministres du parti du président tunisien Moncef Marzouki sont sur le point de démissionner en pleine crise politique, selon un dirigeant du mouvement cité par la presse, alors qu'un des intéressés a dit dimanche à l'AFP que la décision finale serait annoncée lundi.

Le Congrès pour la République (CPR) a décidé de se retirer du gouvernement sur décision de son conseil national, a déclaré Chokri Yacoub, président du conseil national du CPR, selon l'agence officielle TAP.

Le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, Hédi Ben Abbès, interrogé par l'AFP était moins catégorique, indiquant qu'une annonce sur le sujet serait faite lundi.

"Pour le savoir, on donne rendez-vous demain au local du CPR pour une conférence de presse", a déclaré ce membre du gouvernement et haut responsable du parti.

Le CPR, parti du président Marzouki, compte trois ministres et deux secrétaires d'Etat dans le gouvernement. Le mouvement avait indiqué le 2 février que ses membres démissionneraient du cabinet si les ministres des Affaires étrangères et de la Justice, issus du parti islamiste Ennahda, restaient en place.

Ce nouvel imbroglio intervient alors que le Premier ministre Hamadi Jebali, a annoncé chercher à former un gouvernement de technocrates contre l'avis de son propre parti islamiste, Ennahda.

Ennahda dirige un gouvernement de coalition avec deux partis laïcs de centre gauche dont le CPR.

alf/cnp

PLUS:afp