NOUVELLES

Trois médecins nord-coréens assassinés au Nigeria

10/02/2013 09:05 EST | Actualisé 12/04/2013 05:12 EDT

POTISKUM, Nigeria - Des assaillants ont tué samedi trois médecins nord-coréens dans le nord du Nigeria, décapitant l'un d'entre eux. Cette nouvelle attaque contre des travailleurs de la santé aurait été perpétrée par des fidèles de Boko Haram, une secte radicale islamiste, selon les autorités.

Les assassinats commis à Potiskum, dans l'État de Yobe, surviennent quelques jours après que des hommes armés eurent tué au moins neuf femmes qui participaient à une campagne de vaccination contre la poliomyélite à Kano, la plus grande ville du nord du Nigeria, une région à majorité musulmane.

Les docteurs auraient été tués à leur domicile, selon le docteur Mohammed Mamman, président du conseil d'administration de l'hôpital de l'État de Yobe. Leurs résidences n'étaient pas surveillées par des gardes de sécurité. Des responsables ont affirmé que les victimes se déplaçaient habituellement dans des taxis, sans escorte policière.

Lorsque les soldats sont arrivés sur les lieux des crimes, ils ont vu les dépouilles des trois médecins, qui semblaient avoir été attaqués à l'aide de machettes.

Personne n'a revendiqué l'attaque, mais les soupçons pèsent sur la secte extrémiste Boko Haram, qui a été blâmée pour la mort d'au moins 792 personnes l'an dernier au Nigeria, selon un décompte de l'Associated Press.

PLUS:pc