NOUVELLES

Quatre personnes blessées par balle lors des festivités menant au Mardi Gras

10/02/2013 07:39 EST | Actualisé 12/04/2013 05:12 EDT

LA NOUVELLE-ORLÉANS - Des coups de feu ont retenti au milieu d'une foule festive sur Bourbon Street pendant le compte à rebours vers le Mardi Gras, samedi, blessant quatre personnes et provoquant les cris d'effroi parmi de nombreux badauds. Mais quelques heures plus tard, dimanche, la même artère était remplie à craquer de fêtards qui n'avaient aucunement l'intention de laisser les menaces de violence gâcher leur plaisir.

Dans une vidéo filmée par un témoin samedi soir et dévoilée le lendemain, les coups de feu sont précédés d'images de personnes massées dans le fameux quartier touristique de La Nouvelle-Orléans, certaines tenant des coupes de plastique vertes et portant des chapeaux voyants ou des masques. Une partie de l'image, relevée par la police, montre des gens se bousculant et parlant sur un ton agressif.

Dans un courriel, les autorités policières ont expliqué que la vidéo relatait une altercation impliquant l'une des victimes des coups de feu et les suspects. On peut y voir deux hommes quittant les lieux de la discussion et y revenant, accompagnés d'une troisième personne. Le trio s'approche ensuite de l'éventuelle victime et au moins l'un d'eux commence à faire feu, selon la police.

On peut entendre quatre coups de feu, à très brèves intervalles, suivis de cris pendant que certains parmi la foule trébuchent sur des voisins et sur un mur se trouvant à proximité.

Un homme que la police a identifié comme l'un des suspects y est vu marchant à travers la foule, le bras tendu, pendant que retentissent les coups de feu, bien qu'il soit difficile de voir une arme à feu.

Dimanche, les autorités policières ont dit rechercher trois hommes et avoir identifié l'un d'eux, mais ont refusé de dévoiler son identité.

Les coups de feu ont causé des blessures à deux hommes et autant de femmes, dont trois ont éventuellement reçu leur congé de l'hôpital. Un homme touché à l'abdomen, à une cuisse et au pelvis reposait dans un état stable, dimanche, après avoir été opéré la veille, a indiqué Hilal Williams, porte-parole de la police de La Nouvelle-Orléans.

PLUS:pc