NOUVELLES

Mondiaux-2013 - Poursuite: Svendsen, le Norvégien en or

10/02/2013 09:17 EST | Actualisé 12/04/2013 05:12 EDT

Pour un petit dixième sur la ligne d'arrivée de la poursuite, le Norvégien Emil Hegle Svendsen a devancé pour la 3e fois son rival français Martin Fourcade pour s'adjuger son 3e titre mondial en autant de courses à Nove Mesto.

Trois médailles d'or: "c'est incroyable, un rêve qui se réalise", s'est réjoui Svendsen, affichant enfin un large sourire après ce 10e titre mondial de sa carrière glané au terme d'un final époustouflant.

Après les 8 secondes sur le sprint la veille, tout s'est joué pour quelques centimètres, lorsque Fourcade et Svendsen se sont jetés sur la ligne d'arrivée au terme de 12,5 km d'une course à rebondissements rythmée de quatre passages sur le pas de tir.

"Je n'étais pas sur d'avoir gagné, mais je voulais célébrer car j'étais très heureux", expliquait le Norvégien alors que son rival pouvait se lamenter en apprenant le verdict de la photo-finish (2,4 centimètres d'écart).

"Je pense que je me souviendrai toujours de ces 2,4 cm", concédait le Français après la perte de la deuxième de ses trois couronnes conquises un an plus tôt à Ruhpolding (Allemagne).

La course a produit un spectacle presque inespéré pour les quelque 25.000 spectateurs réunis dans l'arène centrale et tout au long du parcours.

Avec d'abord un Svendsen dominateur après un sans-faute au trois premiers passages sur le pas de tir. Puis cette cible manquée sur le dernier tir debout permettant un regroupement en tête avec Fourcade (2 pénalités au total) mais aussi le Russe Anton Shipulin (1 pén), et son compatriote Dmitry Malyshko (20/20).

"Quatre hommes pour un titre, c'était très stressant. J'ai changé alors de tactique pour attendre le sprint, se souvenait Svendsen. Quant Martin a pris 5 mètres d'avance, je pensais que s'en était fini pour moi mais j'ai trouvé la force nécessaire pour y parvenir".

Soulagé, le Norvégien se souvenait d'un final identique en Coupe du monde, "à Fort Kemp (Etats-Unis), il y a deux ans", alors que les spécialistes remontaient à une mass start à Oslo en mars 2007, lorsque le Norvégien Ole Einar Bjoerndalen battait d'un centième son rival Raphael Poirée pour la dernière course du français.

Bjoerndalen, toujours actif à 39 ans alors que Poirée est coach du Bélarus, n'a pas répondre aux attentes de sa 4e place de la veille, manquant quatre cibles pour échouer au 10e rang.

Svendsen et Fourcade ont désormais trois jours pour préparer leur prochain duel, sur 20 km individuel dont le champion en titre est le Slovène Jakov Fak, médaillé de bronze sur sprint mais relégué à la 6e place de la poursuite.

Une bataille pour laquelle s'annonçait prêt Shipulin, 3e de la poursuite et premier médaillé russe à Nove Mesto: "C'est juste un début pour l'équipe. On va encore se battre pour les médailles".

sg/jr

PLUS:afp