NOUVELLES

Mondiaux-2013 - Descente: nouvelle surprise française avec Marion Rolland

10/02/2013 08:17 EST | Actualisé 12/04/2013 05:12 EDT

Les Championnats du monde de ski alpin tournent à la fête des outsiders français avec la victoire de Marion Rolland en descente, tandis que l'Autriche a connu un nouveau revers, dimanche à Schladming.

Quarante-sept ans après Marielle Goitschel, Rolland, 30 ans, s'est paré de l'or mondial dans la discipline reine, et sur la piste où elle avait conquis lors des finales 2012 ses deux seuls podiums en Coupe du monde.

La Française a devancé l'Italienne Nadia Fanchini, qui a échoué à 16/100e, alors que l'Allemande Maria Höfl-Riesch, sacrée championne du monde de super-combiné vendredi, a complété le podium à 70/10Oe.

Le cauchemar continue pour l'Autriche, avec une seule médaille à mi-parcours, le bronze de Nicole Hosp en super-combiné. Dimanche, la première représentante de la Wunderteam a été Andrea Fischbacher, 8e à 1 sec 23/100e.

L'Américaine Lindsey Vonn, reine de la vitesse, était absente après s'être grièvement blessée mardi lors du super-G d'ouverture.

C'est le troisième podium français des Championnats du monde 2013 après les médailles conquises par deux autres invités surprise à pareille fête, Gauthier de Tessières, initialement remplaçant et 2e mercredi en super-G, et David Poisson, 3e samedi en descente.

La joviale Marion est la petite-fille d'Antonin Rolland, dit +le taciturne+, cinquième du Tour de France cycliste en 1955 après avoir endossé le maillot jaune pendant 12 jours.

Avec ce titre, elle efface le pénible souvenir des JO-2010 de Vancouver, quand elle avait chuté à la poussée du départ de la descente, ce qui lui avait valu, outre une blessure à un genou, d'être en France l'objet de cruelles moqueries.

"Je savais qu'il fallait rester concentrée, ne rien lâcher même si les sensations n'étaient pas vraiment là. J'avais vraiment envie d'aller la chercher, cette médaille", a déclaré la nouvelle championne, dossard 22, qui a explosé dans un cri féroce à l'arrivée.

Fanchini, dossard 2, avait jusqu'au passage de la Française, résisté à tous les assauts grâce à une seconde partie -la plus technique de la piste Streicher- époustouflante.

"Je n'étais pas la plus en forme ni la favorite. Mais j'ai essayé de tirer le meilleur de ce que je savais faire autrefois. J'ai perdu deux saisons et pendant trois ans je n'ai pas fait de descente", a rappelé la Lombarde de Monte Campione.

Fanchini n'était revenue à la vitesse que depuis décembre dernier. Elle avait traversé deux saisons blanches après une chute le 31 janvier 2010 à St Moritz (Suisse), sanctionnée par une opération des ligaments des deux genoux, et une rechute, un an après, à Cortina d'Ampezzo.

"C'était vraiment difficile, avec un tas de petites bosses. J'ai de la chance, Nadia Kamer (la Suissesse) est 4/100e derrière moi", a soufflé Höfl-Riesch.

A la poursuite de cinq médailles, la Slovène Tina Maze, dominatrice de la saison en Coupe du monde, s'est faite discrète, septième, à 1 sec 21 de Rolland.

asc/jr

PLUS:afp