NOUVELLES

Koweït: ministre sur la sellette pour un contrat avec une firme israélienne

10/02/2013 11:33 EST | Actualisé 12/04/2013 05:12 EDT

Un député koweïtien a accusé dimanche le ministère de l'Intérieur d'avoir acheté un système de sécurité pour la frontière à une compagnie israélienne et a déposé une demande pour interroger le ministre de l'Intérieur au parlement.

Dans sa demande, le député chiite Fayçal Al-Douwaissan a affirmé que le ministère avait acheté un système pour sécuriser la frontière avec l'Irak d'une compagnie au Canada, Senstar Corp.

Or Senstar appartient à la compagnie israélienne Magal Security Systems, selon le député. Le ministère de l'Intérieur a ainsi violé les lois de boycottage d'Israël et a commis "une grave erreur", et traiter avec une compagnie israélienne "s'apparente à la trahison", a-t-il dit.

Le député veut interroger le ministre de l'Intérieur, cheikh Ahmad Al-Homoud Al-Sabah, membre de la famille régnante, à ce sujet. La séance pourrait voir lieu dans deux semaines et pourrait aboutir à une motion de défiance qui, si elle est adoptée, signifierait que le ministre perdrait son poste, selon la loi.

Le Koweït, en dépit de son statut d'allié des Etats-Unis, a toujours résisté à l'idée d'établir des relations avec Israël.

oh/at/hj

PLUS:afp