NOUVELLES

Jordanie: un policier blessé lors d'émeutes dans un camp de réfugiés syriens

10/02/2013 08:34 EST | Actualisé 12/04/2013 05:12 EDT

La police jordanienne a fait usage dimanche de gaz lacrymogènes pour disperser des réfugiés syriens qui ont blessé un policier en attaquant l'entrepôt d'une association caritative norvégienne distribuant de l'aide humanitaire dans un camp du nord du pays.

"Une ONG norvégienne distribuait de l'aide lorsque 200 réfugiés du camp de Zaatari ont essayé d'attaquer l'entrepôt de l'organisation", a déclaré à l'AFP Anmar al-Hammoud, responsable au gouvernement du dossier des réfugiés syriens.

"Un policier a été blessé lors des émeutes qui ont duré 30 minutes. La police est intervenue, tirant des gaz lacrymogènes pour disperser les réfugiés", a ajouté M. Hammoud sans fournir plus de détails.

Ouvert en juillet, le camp de Zaatari, situé non loin de la frontière syrienne, accueille quelque 90.000 réfugiés. Il a été le théâtre de plusieurs manifestations de réfugiés qui dénonçaient leurs conditions de vie.

Le 3 février, des échauffourées avaient éclaté lors d'une distribution de tentes par la même organisation. La police anti-émeutes avait fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser les réfugiés.

La Jordanie, qui construit actuellement un deuxième camp de réfugiés au nord-est d'Amman, accueille désormais quelque 340.000 réfugiés syriens, dont plus de 200.000 enregistrés auprès du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

L'ONU s'attend à ce que le nombre de Syriens réfugiés dans les pays voisins double, pour atteindre un total de 1,1 million d'ici juin si le conflit se poursuit.

akh/tg/cnp

PLUS:afp