NOUVELLES

Intronisation sous haute sécurité à Damas du patriarche grec-orthodoxe

10/02/2013 03:50 EST | Actualisé 11/04/2013 05:12 EDT

Les dignitaires des églises d'Orient, dont le cardinal maronite Bechara Boutros Raï, ont assisté dimanche à l'intronisation sous haute sécurité à Damas de Youhana Yazigi, patriarche grec-orthodoxe d'Antioche et de tout l'Orient, à l'église de la Croix sacrée.

Tireurs d'élite sur les toits, stationnement interdit, fouilles et portails magnétiques, la cérémonie à Qassar, au coeur de la capitale syrienne, était entourée de mesures de sécurité exceptionnelles alors que le pays est en proie à un conflit qui a fait plus de 60.000 morts en près de deux ans selon l'ONU.

Des invités triés sur le volet y assistaient alors que les autres fidèles pouvaient regarder la liturgie à l'extérieur sur un écran géant. Les chrétiens syriens, qui représentent environ 5% de la population, sont en majorité orthodoxes.

Mgr Raï, arrivé samedi du Liban, et le patriarche catholique Gregoire Laham étaient présents à la cérémonie alors que les autres Eglises ont envoyé des représentants de moindre importance, a indiqué à l'AFP un membre du comité d'organisation.

La minorité chrétienne est restée globalement à l'écart de la révolte qui s'est transformée en un conflit armé opposant les rebelles aux troupes du régime de Bachar al-Assad.

Le ministre pour les Affaires de la Présidence Mansour Azzam, considéré comme un conseiller très écouté de M. Assad y représentait le chef de l'Etat. D'autres ministres étaient aussi présents à la messe qui doit être suivie par le cérémonial d'intronisation. Le nouveau patriarche Jean X présidera ensuite un déjeuner.

La cardinal Raï, qui effectue la première visite en Syrie d'un dignitaire religieux maronite de ce rang depuis l'indépendance du Liban en 1943, a appelé samedi dans une homélie à Damas à des réformes en Syrie et a prôné le dialogue.

Les chrétiens libanais sont profondément divisés entre pro et anti-Assad, la Syrie ayant exercé pendant quelque 30 ans une tutelle sur le Liban voisin avant d'en retirer ses troupes en 2005.

Le nouveau patriarche Yazigi a été élu le 17 décembre au monastère de Balamand au nord de Beyrouth. Né il y a 57 ans à Lattaquié (nord-ouest syrien), il est originaire de Mar Marita, la plus grande vallée chrétienne de Syrie. Il était le métropolite grec-orthodoxe de l'Europe de l'ouest et centrale.

rim/sk/tp

PLUS:afp