NOUVELLES

Gates favorable à un contrôle des frappes de drones contre des Américains

10/02/2013 10:14 EST | Actualisé 12/04/2013 05:12 EDT

L'ancien secrétaire américain à la Défense Robert Gates s'est dit dimanche favorable à un contrôle "indépendant" des frappes de drones décidées à l'encontre de citoyens américains membres d'al-Qaïda, un projet envisagé par certains parlementaires.

Comme cela existe déjà pour les écoutes de certains citoyens Américains, il faudrait "une personne indépendante, un juge fédéral" pour autoriser de telles attaques, a estimé le patron du Pentagone de 2006 à 2011 sur CNN.

Selon lui, un tel contrôle extérieur "rassurerait le peuple américain sur le fait qu'il y a un motif impérieux" à ordonner une frappe.

"Je crois que les règles et la pratique sur lesquelles l'administration Obama s'appuie sont assez rigoureuses, mais qu'en sera-t-il avec un futur président?", a plaidé M. Gates, un républicain qui a également dirigé la CIA au début des annéers 1990.

Au cours de sa campagne d'éliminations ciblées, l'administration Obama a tué en septembre 2011 l'imam radical de nationalité américaine Anwar al-Aulaqi.

Lors d'une audition au Sénat jeudi, la présidente de la Commission du renseignement Dianne Feinstein a évoqué le projet de légiférer sur la création d'une cour secrète pour vérifier chaque frappe de drone, rencontrant le scepticisme affiché de John Brennan, nommé par Barack Obama pour diriger la CIA.

mra/rap

PLUS:afp