NOUVELLES

France - Marseille laisse filer Paris et doit désormais regarder derrière

10/02/2013 01:00 EST | Actualisé 12/04/2013 05:12 EDT

Réduit à neuf et contraint au nul à Evian-Thonon (1-1) dimanche après une défaite la semaine passée contre Nancy, Marseille voit désormais le Paris SG s'éloigner franchement en tête du Championnat de France et peut même jeter un regard inquiet vers ses poursuivants après la 24e journée.

Pour l'OM, la dynamique n'est pas bonne en ce début d'année 2013, avec une seule victoire en cinq matches de Championnat.

Les joueurs d'Elie Baup, qui étaient au coude à coude avec Paris et Lyon à mi-Championnat (38 pts pour les trois équipes), pointent désormais à huit longueurs du club de la capitale (51 pts contre 43 pour l'OM).

La pression est d'autant plus grande que derrière, la révolte gronde avec Rennes, vainqueur en fin de match de Toulouse (2-0) avec un but de Romain Alessandrini, opportuniste après une glissade du gardien Ahamada (79e), et une contre-attaque impitoyable conclue par Erding (84e).

Les Rennais reviennent à hauteur de Saint-Etienne, vainqueur samedi de Montpellier (4-1) sous et sur la neige. Les Verts, 4e, et les Rennais, 5e, ne sont plus qu'à trois points de l'OM, dont la 3e place synonyme de tour préliminaire de Ligue des champions est en grand danger à ce rythme.

L'Olympique de Marseille avait ouvert le score contre Evian/Thonon par Gignac (51e). Mais l'exclusion de Kassim Abdallah (56e), le penalty transformé par Sagbo sur cette même action (58e) et surtout l'incroyable exclusion de Jordan Ayew (74e) après deux minutes seulement passées sur le terrain en disent long sur la nervosité qui habite désormais les esprits marseillais.

Le cadet des Ayew, entré à la 73e minute à la place d'un Valbuena déçu par cette sortie, a d'abord récolté un avertissement une minute après avoir foulé le terrain pour une semelle sur Khlifa (74e), avant de voir de nouveau jaune, et donc rouge, soixante secondes plus tard pour une autre faute sur Ninkovic.

En soirée à 20h00 GMT, Lyon reçoit Lille pour distancer, peut-être, l'OM de cinq points.

Alors qu'une double confrontation contre le Paris SG s'approche à grand pas (Championnat et Coupe de France, les 24 et 27 février), la saison de l'OM est incontestablement à un tournant.

fbr/chc

PLUS:afp