NOUVELLES

Emirates prévoit hausse de 18 à 20% de son chiffre d'affaires en 2012/13

10/02/2013 08:35 EST | Actualisé 12/04/2013 05:12 EDT

La compagnie de Dubaï Emirates a annoncé dimanche s'attendre à une hausse de 18 à 20% de son chiffre d'affaires pour l'exercice fiscal devant clôturer fin mars, par rapport au précédent.

La plus grande compagnie aérienne du Moyen-Orient va connaître "une hausse de 18 à 20% de ses revenus cette année", a déclaré son président, Tim Clark, lors d'une conférence de presse à Dubaï.

Pour les six premiers mois de l'année fiscale en cours, le bénéfice net de la compagnie aérienne s'est envolé à 1,7 milliard de dirhams (464 millions de dollars), contre 836 millions de dirhams sur la même période un an plus tôt.

Emirates avait vu son bénéfice net plonger à 1,5 milliard de dirhams (409 millions de dollars) pour l'année fiscale allant de mars 2011 à mars 2012, contre 5,4 milliards de dirhams (1,5 milliard de dollars) pour l'exercice précédent.

M. Clark a également estimé que la flotte d'Emirates devrait compter 210 avions d'ici le printemps 2014, précisant que la compagnie "pourrait acheter plus d'A380" si elle avait la capacité de les accueillir à l'aéroport de Dubai.

Ces déclarations interviennent au moment où l'aéroport de Dubaï a annoncé que le premier terminal au monde dédié aux super-jumbos A380 et inauguré le 2 janvier était désormais entièrement opérationnel.

Ce nouveau terminal de onze étages comporte 20 portes d'embarquement, spécialement conçues pour les Airbus A380, dont Emirates est le premier acheteur avec 31 avions en service et 59 en commandes.

Il permet à l'aéroport de Dubai d'augmenter sa capacité d'accueil à 75 millions de voyageurs par an, contre 60 millions actuellement.

Le terminal sera également utilisé par la compagnie australienne Qantas pour ses vols à destination de l'Europe, dans le cadre d'un accord conclu l'année dernière entre les deux transporteurs aériens qui doit encore être approuvé par l'Autorité de la concurrence australienne.

Le nouveau bâtiment fait partie d'un plan stratégique d'une valeur de 7,8 milliards de dollars décidé par l'aéroport de Dubai pour atteindre une capacité d'acceuil de 90 millions de voyageurs d'ici 2018.

L'aéroport de Dubaï, le plus important du Moyen-Orient, a accueilli environ 57 millions de passagers en 2012. Il s'attend à accueillir 75 millions de passagers en 2015 et 98 millions de passagers d'ici 2020.

Le président d'Emirates s'est également montré confiant concernant la capacité de Boeing à résoudre les problèmes techniques d'incendies de batteries qui ont cloué au sol les Boeing 787.

"Ce que vous voyez aujourd'hui dans les plates-formes de conception des 787 représente le futur de (l'aviation). Il y a des ratés. C'est regrettable. Je suis certain qu'ils vont la résoudre", a estimé M. Clark, dont la compagnie n'a acheté aucun 787 mais possède la flotte la plus importante de Boeing 777.

Emirates, la compagnie aérienne de Dubaï a connu un développement fulgurant depuis sa création en 1985. Elle dessert 128 destinations à travers 74 pays. En 2011-2012, elle a transporté 34 millions de passagers et 1,8 million de tonnes de cargo.

ak/lyn/tg/lo

PLUS:afp