NOUVELLES

A Chypre, le candidat de l'opposition favori pour le scrutin présidentiel

10/02/2013 07:15 EST | Actualisé 12/04/2013 05:12 EDT

Nicos Anastasiades, candidat de l'opposition favorable au plan de sauvetage européen, est donné comme favori pour la présidentielle du 17 février à Chypre par un sondage qui lui prédit dimanche une avance confortable à une semaine du scrutin.

M. Anastasiades, dirigeant du parti de droite Disy, obtiendrait 42,1% des voix, loin devant le candidat communiste Stavros Malas (21%) et l'ancien Premier ministre Giorgos Lillikas (19,4%), selon ce sondage publié par le journal Phileleftheros.

Le sondage, mené du 31 janvier au 6 février, a été effectué sur un échantillon de 1.188 électeurs, avec une marge d'erreur proche de 3%.

D'autres sondages publiés dans la semaine ont fait état de scores similaires.

Si M. Anastasiades remporte plus de 50% des voix, il peut être élu dès le premier tour, mais il est probable qu'un second tour soit organisé le 24 février, opposant le favori soit à M. Malas soit à M. Lillikas.

En cas de second tour, le candidat du Disy l'emporterait avec 45,3% des voix face à M. Lillikas (32,4%) et avec 52,3% face à M. Malas (28,1%).

M. Lillikas est le seul des trois candidats à faire campagne contre le plan de sauvetage en cours de négociation entre Chypre et une troïka Union européenne-Banque centrale européenne- FMI, s'engageant à lutter pour la souveraineté de l'île en pleine récession.

Nicosie attend avec impatience l'approbation par Bruxelles du plan de sauvetage d'un montant avoisinant les 17 milliards d'euros, dont elle a besoin pour sauver ses banques très exposées à la dette grecque et relancer son économie.

Les ministres de la Zone euro attendent l'issue du scrutin avant de se prononcer sur une série d'aides, dans l'espoir d'obtenir de nouvelles concessions. A défaut d'aide, l'Etat pourrait se retrouver rapidement en défaut de paiement.

cc/cnp/tp

PLUS:afp