NOUVELLES

Visite dimanche à Damas du patriarche maronite (église)

09/02/2013 09:55 EST | Actualisé 11/04/2013 05:12 EDT

Le patriarche maronite Bechara Boutros Raï effectuera dimanche une visite à Damas pour assister à l'intronisation de Youhana Yazigi, patriarche grec-orthodoxe d'Antioche et de tout l'Orient, a affirmé un responsable de cette Eglise.

"Oui, il viendra", a déclaré ce responsable de l'Eglise grecque-orthodoxe à Damas à propos de Mgr Raï, alors que la Syrie est en plein conflit armé. "Il a été invité et tous les invités vont participer", a-t-il expliqué.

La cérémonie est prévue dimanche à 08H30 (06H30 GMT) à l'église de la Croix sacrée à Qassar, dans le centre de la capitale syrienne.

Selon le quotidien libanais anti-syrien An-Nahar, il s'agit de la première visite d'un patriarche maronite depuis l'indépendance en 1943, après celle de Mgr Antoun Boutros Arida, durant le mandat français.

"La participation de plusieurs chefs d'Eglises est une manière d'exprimer la solidarité entre les Eglises alors que la Syrie est en crise, une crise qui frappe les chrétiens de Syrie", ajoute le journal. Les chrétiens syriens représentent environ 5% de la population.

Dans une déclaration publiée par son bureau, le président libanais Michel Sleimane a apporté son soutien à Mgr Raï. "J'appuie cette visite et c'est au patriarche qu'il revient d'évaluer l'intérêt des chrétiens et il ne convient pas au chef de l'Etat de lui dire ce qu'il a à faire".

"Il n'est pas nécessaire que toute chose soit reliée à la politique. Le patriarche Raï comme le patriarche Yazigi connaissent l'intérêt des chrétiens et (savent) comment agir pour maintenir leur enracinement sur cette terre", a-t-il ajouté.

Si la communauté chrétienne syrienne est restée globalement à l'écart de la révolte qui s'est transformée en un conflit armé ayant fait, selon l'ONU, plus de 60.000 morts en près de deux ans, les chrétiens libanais sont profondément divisés entre pro et anti Assad.

Fin janvier, le cardinal Raï avait vivement dénoncé les Etats qui fournissent argent, armes et moyens divers au régime du président Bachar al-Assad et à l'opposition en Syrie, affirmant qu'ils auraient à répondre de "crimes devant le tribunal de l'Histoire".

Youhana Yazigi avait été élu le 17 décembre au monastère de Balaman, au nord de Beyrouth. Né il y a 57 ans à Lattaquié, dans le nord-ouest de la Syrie, il est originaire de Mar Marita, la plus grande vallée chrétienne de Syrie. Il était le métropolite grec-orthodoxe de l'Europe de l'ouest et centrale.

rim/sk/tg/sw

PLUS:afp