NOUVELLES

Mondiaux-2013/Svindal: le ski alpin à l'abri du dopage et des paris truqués

09/02/2013 12:38 EST | Actualisé 11/04/2013 05:12 EDT

Le Norvégien Aksel Lund Svindal, vainqueur samedi de la descente des Championnats du monde à Schladming, a estimé que le ski alpin était, de par ses caractéristiques, "probablement" à l'abri du dopage et des paris truqués.

Lors de la conférence de presse d'après course, le quintuple champion du monde a été interrogé sur les sujets actuellement d'actualité des matches truqués dans le football d'une part, des aveux de dopage de l'ex-icône du cyclisme Lance Armstrong d'autre part.

Le colosse d'Oslo a souligné qu'il était plus facile d'"acheter" un match de football qu'une épreuve de descente. "Il faudrait payer pas mal de gens pour avoir le bon gagnant et, en outre, cela ne vous met pas à l'abri de la chute du skieur sur lequel vous avez parié, des imprévus de la météo, de la piste", a-t-il expliqué.

Concernant le dopage, Svindal a remarqué qu'il était peu probable que l'EPO, qui permet de mieux oxygéner le sang et donc augmenter les capacités d'endurance, fût utilisée par les skieurs, car elle ne garantit pas "d'aller vite".

Interrogé, un médecin d'équipe nationale a noté que le ski alpin est plus une affaire d'anaérobie (sprint). "Maintenant, des tests récents ont démontré que les valeurs aérobie (endurance) jouent également", a ajouté ce praticien.

asc-lp/jr

PLUS:afp