NOUVELLES

Mondiaux-2013 - Sprint: Svendsen poursuit sa collecte d'or

09/02/2013 08:59 EST | Actualisé 11/04/2013 05:12 EDT

Deux jours après le relais mixte, le Norvégien Emil Hegle Svendsen a poursuivi samedi sa collecte d'or à Nove Mesto en remportant le titre mondial du 10 km sprint devant son rival, le Français Martin Fourcade.

La Norvège a été privée d'un doublé, l'Ukrainienne Olena Pidhrushna créant la surprise en devançant la N.1 mondiale norvégienne Tora Berger pour inscrire la première victoire de sa carrière.

A 27 ans, Svendsen a coiffé sa première couronne mondiale de la spécialité, le 9e titre de sa carrière, pour grignoter au passage quelques points au classement général de la Coupe du monde sur le leader français.

Si les deux champions ont commis une faute sur le pas de tir, Svendsen a bouclé le contre la montre 8 sec 1/10 plus vite que Fourcade, qui perdait ainsi le premier de ses trois titres conquis un an plus tôt en Bavière.

"Je suis tombé sur un bel adversaire, bravo!", a concédé Fourcade, sans regrets si ce n'est "cette petite balle que je manque au tir debout et qui me prive de l'or".

"Je suis en super position pour ma course préférée", se consolait le Français, en référence à la poursuite dominicale qu'il aimerait bien remporter pour la troisième année de rang.

Le Slovène Jakov Fak, champion du monde en titre de l'individuel et un des lauréats en sprint cette saison, a pris la médaille de bronze. A 11 sec 2/10 du vainqueur mais avec seulement 8 sec 7/10 d'avance sur... l'inusable norvégien Ole Einar Bjoerndalen!

A 39 ans, et après avoir manqué plus d'un mois de compétition (virus stomacal), l'homme aux 93 victoires en Coupe du monde et multiples médailles mondiales et olympiques, a écrit une nouvelle page de sa légende en échouant au pied du podium.

Il a compensé une faute au tir par une étonnante vitesse à skis pour un futur quadragénaire pour devancer des jeunots tels le Français Alexis Boeuf (26 ans) et le Russe Dmitry Malyshko (25 ans), pourtant auteurs de sans faute sur le pas de tir.

Après l'échec en relais mixte (6e), la 5e place de Malyshko constituait une nouvelle déception pour le camp russe, toujours sans médailles dans ce dernier grand rendez-vous avant les JO-2014 à Sotchi.

Les dames n'ont pu faire mieux, les deux Olga, Zaitseva et Vilukhina échouant au pied du podium (4e et 5e), devancées par une autre Ukrainienne, Vita Semerenko, bronzée comme en 2012.

"C'est une énorme surprise ! Bien sûr que c'était un rêve de gagner un jour mais je ne pensais pas que ce serait aujourd'hui", a déclaré Pidhrushna, auteur d'un 20/20 alors que Berger manquait une cible.

"J'ai essayé de tout donner sur le dernier tour, mais ce n'était pas suffisant", a expliqué la Norvégienne de 31 ans, capable de viser le podium en poursuite dimanche avant de défendre ses titres sur l'individuel et la mass start.

sg/jr

PLUS:afp