NOUVELLES

Les combats font rage à Damas où les rebelles jettent les bases d'un long combat

09/02/2013 06:39 EST | Actualisé 11/04/2013 05:12 EDT

BEYROUTH - Les troupes syriennes, appuyées par des avions de combat, ont affronté les rebelles pour le contrôle d'une route clé à Damas samedi, un jour après que les forces d'opposition eurent bloqué l'artère stratégique.

Cette offensive s'inscrit dans le cadre d'un plan des insurgés qui vise à jeter les bases d'une éventuelle attaque sur la capitale, qui est fortement défendue.

Les rebelles ont mené une série d'attaques à Damas depuis mercredi, puis ils se sont approchés à moins de deux kilomètres du cœur de la capitale, vendredi. Ils ont conquis plusieurs postes de contrôle de l'armée et réussi à fermer une importante route, toujours dans le but de prendre le contrôle de Damas, le siège du pouvoir du président Bachar el-Assad.

Ces combats sont les plus intenses à avoir frappé Damas depuis juillet, lorsqu'une attaque des rebelles leur avait permis de s'emparer de certains quartiers, avant que le gouvernement ne se lance dans une contre-offensive. Après cette incursion des insurgés, le régime avait rapidement réaffirmé son emprise sur la ville.

Les rebelles et le gouvernement considèrent la lutte pour Damas comme étant la phase finale de cette guerre civile qui a déjà tué plus de 60 000 personnes.

Damas est grandement fortifiée et parsemée de points de contrôle détenus par l'armé du président. La capitale est aussi entourée par trois des divisions les plus fidèles au régime, dont la Garde républicaine et la redoutée 4e Division, commandée par le frère de Bachar el-Assad, Maher.

La dernière offensive qui s'est déroulée à Damas n'a pas semblé être une action concertée du côté des rebelles. Il est difficile de savoir si les combattants de l'opposition parviendront à conserver leurs acquis.

PLUS:pc