NOUVELLES

Kramer et Wust gagnent leur épreuve à la Coupe du monde de patinage de vitesse

09/02/2013 11:47 EST | Actualisé 11/04/2013 05:12 EDT

INZELL, Allemagne - Le champion du monde Sven Kramer a permis un balayage néerlandais du podium au 5000 mètres à la Coupe du monde de patinage de vitesse longue piste d'Inzell, samedi.

Kramer a savouré sa troisième victoire sur la distance cette saison après avoir bouclé la distance en six minutes et 11,76 secondes. Bob de Jong a suivi 2,32 secondes derrière, et Jorrit Bergsma a complété le podium avec un retard de 2,79 secondes supplémentaires. Bergsma mène par 20 points sur Kramer au classement général de la Coupe du monde.

Au 5000 mètres masculin dans la catégorie A, Jordan Belchos, de Toronto, a inscrit un temps de 6:36,38 pour terminer 14e. Dans la catégorie B, Mathieu Giroux, de Pointe-aux-Trembles, a obtenu un temps de 6:35,50 suffisant pour la 12e place.

Pour sa part, la championne olympique néerlandaise Ireen Wust a enlevé les honneurs du 1500 mètres.

Il s'agissait de la première épreuve de Wust sur la distance cette saison, et elle l'a complétée avec un temps d'une minute et 55,95 secondes. Sa compatriote Diane Valkenburg a mérité la médaille d'argent, et la Russe Yekaterina Shikhova s'est adjugée le bronze.

Kali Christ, de Regina, a été la fer de lance des Canadiennes au 1500 mètres en franchissant la distance en 1:58,01 pour se classer septième. Brittany Schussler et Cindy Klassen, toutes deux de Winnipeg, ont terminé 15e et 18e respectivement. Schussler a obtenu un temps de 2:00,17 et Klassen de 2:00,65.

La Néerlandaise Marrit Leenstra a terminé sixième, mais elle s'est hissée en tête du classement général de la Coupe du monde dans cette discipline. Elle s'est faufilée devant la Canadienne Christine Nesbitt, qui n'a pas participé à cette compétition.

D'autre part, Ivanie Blondin, d’Ottawa, a terminé cinquième dans le départ de groupe féminin. La Sud-Coréenne Bo-Reum Kim a mérité la médaille d’or, devant l'Italienne Francesca Lollobrigida et la Néerlandaise Mariska Huisman. Les patineuses sont classées selon un système de points pour des sprints pendant la course et le temps final.

«C'était une course pas mal tactique, spécialement quand vous n'avez pas de coéquipières qui vous aident, a dit Blondin. À un certain moment, nous avons formé un peloton et personne n'avait de coéquipière. Nous nous sommes toutes entraidées. C'était presque comme une poursuite par équipe.»

Dimanche, le 1500 mètres et le départ de groupe masculins seront présentés, ainsi que le 3000 mètres féminin.

PLUS:pc