NOUVELLES

Carnaval : des commerçants n'ont pas le coeur à la fête

09/02/2013 06:02 EST | Actualisé 11/04/2013 05:12 EDT

Bien que les touristes soient au rendez-vous au Carnaval de Québec, des commerçants de la Grande Allée se plaignent du manque d'ambiance sur leur artère et de l'arrivée de la Brassée du Carnaval non loin de leur commerce, près du Manège militaire.

En effet, l'arrivée de cette nouveauté, à deux pas de la Grande Allée, dérange des restaurateurs. Certains d'entre eux estiment que le promoteur de l'activité, qui offre des dégustations de bières québécoises sous un chapiteau chauffé, nuit à leur commerce et leur oppose une concurrence déloyale.

C'est le cas de Christopher Chouinard, copropriétaire du Grand Café. « On voit ça de prime abord comme un compétiteur, mais on s'est dit qu'on allait attendre cette année voir si ça amenait plus de monde ou pas. Jusqu'à maintenant, on n'a pas l'impression que ça nous aide », déplore-t-il.

James Monti, propriétaire du resto-bar Savini, estime quant à lui que la Grande Allée manque de visibilité. Il déplore le fait que le Carnaval « ait mis toutes les activités au complet, pratiquement, sur les plaines ». « Moi, je regrette un peu le temps où on voyait le château de glace très visible », dit M. Monti.

De son côté, le promoteur de la Brassée du Carnaval, Sébastien Huot, voit les choses d'un autre oeil. « Moi, j'ai pour mon dire que plus on est de gens qui s'entraident dans ce domaine-là, plus on attire de monde en ville, plus tout le monde va en profiter », affirme-t-il.

Pour calmer le jeu, la direction du Carnaval tiendra une rencontre avec les gens d'affaires après l'événement. « On verra à la fin. On s'assoira bien sûr avec les gens de la Grande Allée pour voir comment on réussi à créer une situation gagnante gagnante dans le futur », dit Alain Winter, président du Carnaval de Québec.

PLUS:rc