NOUVELLES

Vingt ans de prison pour un officier canadien devenu espion russe

08/02/2013 02:16 EST | Actualisé 10/04/2013 05:12 EDT

Un officier canadien ayant vendu des informations confidentielles à la Russie a été condamné à 20 ans de prison vendredi à Halifax, en Nouvelle-Ecosse (Est), a indiqué un porte-parole de la justice provinciale, John Piccolo.

La cour a suivi le réquisitoire de l'accusation pour infliger cette peine au sous-lieutenant Jeffrey Paul Delisle, qui avait reconnu avoir vendu aux Russes des informations confidentielles concernant le Canada, mais aussi les Etats-Unis et d'autres pays de l'Otan.

Le militaire, qui avait offert spontanément ses services à l'ambassade russe à Ottawa, a été également condamné à une amende de 111.817 dollars, un montant correspondant exactement à ce qu'il avait touché pour les renseignements vendus, a souligné le juge dans sa décision, selon M. Piccolo.

Comme il a déjà passé un certain temps en prison --un jour de détention préventive compte pour un jour et demi de réclusion--, il devrait rester en prison dix-huit ans et cinq mois, a encore précisé le porte-parole.

Analyste, le sous-lieutenant travaillait dans un centre de communications et de renseignement à Halifax (est), utilisant des satellites et des drones pour surveiller le nord de l'Atlantique, selon la télévision publique CBC, et avait accès à des renseignements de plusieurs pays de l'Otan, dont les Etats-Unis, l'Australie ou la Grande-Bretagne.

A la solde de Moscou depuis 2007, il chargeait des informations confidentielles sur un disque dur miniature et les envoyait une fois par mois aux Russes.

via/sab/mdm

PLUS:afp