NOUVELLES

USA: Moody's n'est pas au courant d'éventuelles poursuites de la justice

08/02/2013 01:16 EST | Actualisé 10/04/2013 05:12 EDT

Le patron de Moody's, Raymond McDaniel, a affirmé vendredi qu'il n'avait pas d'informations sur une éventuelle plainte du département américain de la Justice (DoJ) contre l'agence américaine de notation, à l'instar de celle qui vise sa concurrente Standard and Poor's.

"Moody's n'est pas nommé dans la plainte visant McGraw-Hill", maison mère de Standard and Poor's, et "n'a pas connaissance d'une possible plainte imminente du DoJ (contre Moody's) portant de semblables" accusations, a affirmé M. McDaniel lors d'une conférence d'analystes.

Il admet toutefois être cité dans "plusieurs enquêtes" de la part d'Etats américains. "Nous recevons des demandes d'informations régulièrement de la part des régulateurs et de diverses autorités, y compris les ministres de la justice d'Etats" américains, a détaillé M. McDaniel. Moody's "collabore évidemment à ces enquêtes".

Moody's fait également l'objet de plusieurs plaintes d'investisseurs, a-t-il précisé.

Le département américain de la Justice a annoncé cette semaine qu'il poursuivait Standard and Poor's pour tenter de recouvrer quelque 5 milliards de dollars de pertes subies par des investisseurs qui auraient acheté des produits dérivés de crédits hypothécaires très risqués (subprime) sur la foi de notations de l'agence américaine excessivement optimistes et biaisées.

L'ampleur des montants visés a entraîné un plongeon des actions des agences de notation. L'action de Moody's chutait de 6,34% à 44,01 dollars à la mi-séance et celle de McGraw-Hill de 1,28% à 43,25 dollars. Les deux titres ont plongé de respectivement 20% et 25% depuis lundi soir.

ved/sl/rap

PLUS:afp