NOUVELLES

Raikkonen comme dessert

08/02/2013 05:37 EST | Actualisé 10/04/2013 05:12 EDT

Kimi Raikkonen a été le plus rapide, vendredi, à Jerez, lors de la dernière journée des essais, mais Lotus a laissé le meilleur chrono de la semaine à Ferrari.

Raikkonen a fait 83 tours vendredi, et a enregistré son chrono imbattable de 1 min 18 s148/1000, en pneus tendres. C'est le quatrième pilote à s'installer en haut du classement en autant de jours. Il y avait eu avant lui Jenson Button, Felipe Massa et son coéquipier Romain Grosjean. 

C'est Massa qui a obtenu le temps le plus rapide de la semaine (le seul sous les 78 secondes), en 1:17,879, mais en pneus tendres. 

Ferrari a eu une petite frayeur vendredi matin, quand la F138 a pris feu dans l'extracteur droit. Le nouveau pilote de développement de l'équipe, Pedro de la Rosa, n'avait fait que 2 tours quand il a dû arrêter la voiture en bord de piste. Il a pu retourner en piste en fin d'après-midi, et a tourné en 1:20.316, bon pour le 9e chrono du jour.  

Sebastian Vettel a fait le 3e temps, vendredi, en 1:18,565, en pneus durs. Sachant que la différence entre les types de pneus Pirelli est d'à peu près une demi-seconde, on se rend compte que la RB9 a de la marge.

Après avoir perdu du temps mardi suite à son accident, mardi. Lewis Hamilton était de retour dans la Mercedes-Benz W04 et il a cette fois fait un marathon de 145 tours. Il a fini cette journée au 6e rang en 1:18,905. Il a admis avoir cruellement manqué d'appui. 

« Il y a du travail à faire, mais ce n'est pas un désastre », a-t-il réagi. Pas vraiment un commentaire qui plaira à Ross Brawn... 

Jeudi, Nico Rosberg avait lui aussi tenté de rattraper le temps perdu, à la suite du problème électrique de lundi, en accumulant 148 tours. Cela signifie que Mercedes-Benz a pu ramener son kilométrage plus près de l'objectif prévu.

Chez McLaren, Sergio Perez en était à sa deuxième journée au volant de la MP4-28, et il a fait 98 tours. Aucun problème à signaler. Le Mexicain a fini à 8 dixièmes de seconde du meilleur chrono de Raikkonen. Le top 7 est dans un mouchoir. 

« Personne ne dominera cette année », a dit Sebastian Vettel. À la lumière des chronos de Jerez, il faut admettre qu'il a raison. 

La semaine à Jerez aura servi à vérifier les différents systèmes des nouvelle voitures, à effectuer des tests aéro et à apprendre à connaître le comportement des nouveaux pneus Pirelli. Les ingénieurs retournent maintenant à l'usine pour analyser les résultats de la semaine et apporter les premières modifications.

Les équipes retourneront en piste du 19 au 22 février à Barcelone. Et les voitures auront déjà changé.

PLUS:rc