NOUVELLES

Nouveau sabotage du principal oléoduc de l'est du Yémen

08/02/2013 10:25 EST | Actualisé 10/04/2013 05:12 EDT

Des hommes armés ont saboté tôt vendredi le principal oléoduc du Yémen, régulièrement pris pour cible dans la province de Marib (est), ont annoncé à l'AFP des témoins et un responsable de la sécurité.

"Des éléments subversifs" ont fait exploser à Wadi Abida (12 km à l'est de Marib) l'oléoduc qui relie sur 320 km les puits de Safer, à l'est de Marib, au terminal de Ras Issa sur la mer Rouge, a affirmé à l'AFP un responsable de la sécurité.

Après l'explosion, des témoins ont déclaré avoir vu des flammes s'échapper de l'oléoduc, qui transporte près de 180.000 barils de pétrole par jour.

Plus tard dans l'après-midi, l'armée à bombardé la zone d'Al-Haween, à Wadi Abida, où s'est déroulée l'attaque, alors que des avions militaires survolaient les environs, selon des sources tribales. Aucune victime n'a été rapportée dans l'immédiat.

Le Yémen, pays pauvre de la péninsule arabique, a une petite production de pétrole -- 300.000 barils par jour -- et compte sur ces revenus d'exportation pour alimenter le budget de l'Etat, au moment où les crises politiques et l'insécurité ont porté son économie au bord de l'effondrement.

En décembre, l'armée a lancé une offensive contre les tribus accusées de saboter régulièrement l'oléoduc de la province de Marib, également un important bastion d'Al-Qaïda, pour faire entendre leurs réclamations. Les affrontements avaient fait 17 morts.

Pour la seule année 2012, les autorités yéménites estiment le manque à gagner à un milliard de dollars en raison des sabotages réguliers de l'oléoduc, qui ont fait baisser de 4,5% les exportations de pétrole du pays.

En juillet, le ministre du Pétrole, Hicham Charaf Abdallah, avait affirmé que le pays avait perdu plus de 4 milliards de dollars depuis février 2011 à cause des sabotages d'oléoducs.

mou-lyn/tg/fc

PLUS:afp