NOUVELLES

N-B: un député conservateur accusé de conduite en état d'ébriété

08/02/2013 03:45 EST | Actualisé 10/04/2013 05:12 EDT

FREDERICTON - Le premier ministre du Nouveau-Brunswick a demandé vendredi à son leader parlementaire adjoint, accusé de conduite avec facultés affaiblies, de renoncer à ses fonctions.

David Alward a transmis une déclaration dans laquelle il précise que Wes McLean, député de la circonscription de Victoria-Tobique, avait été accusé d'avoir pris le volant en état d'ébriété samedi dernier à Edmunston.

Le premier ministre néo-brunswickois a déclaré qu'il prenait ces accusations «très au sérieux» et que Wes McLean ne représenterait plus le gouvernement au sein des comités législatifs.

Le directeur des communications de l'Assemblée législative, Bob Fowlie, a affirmé que M. McLean ne ferait pas de déclarations pour le moment.

Élu lors des dernières élections provinciales en septembre 2010, le député avait été nommé secrétaire législatif du premier ministre Alward et leader parlementaire adjoint des progressistes-conservateurs en novembre 2010.

Wes McLean, résident de Perth-Andover, a travaillé pour le gouvernement du Nouveau-Brunswick de 2003 à 2004 avant d'occuper le poste d'assistant législatif pour le sénateur Noel Kinsella.

Le premier ministre Alward a soutenu qu'il était approprié de retirer à son ancien leader parlementaire adjoint ses tâches législatives, qu'il exerce au nom du gouvernement.

«Nous lui offrons notre soutien pendant qu'il tentera de refaire sa relation de confiance avec sa communauté, a-t-il dit. Notre société a une politique de tolérance zéro pour la conduite avec facultés affaiblies, et notre gouvernement s'attend à rien de moins.»

PLUS:pc