NOUVELLES

Mali : attentat-suicide à Gao et reprise de Tessalit

08/02/2013 11:51 EST | Actualisé 10/04/2013 05:12 EDT

Les forces françaises se sont emparées d'une nouvelle ville dans le nord du Mali, vendredi, arrachant Tessalit - près de la frontière avec l'Algérie - aux insurgés islamistes.

Une représentante de Tessalit a confirmé par téléphone, depuis sa résidence de Bamako, que sa ville a été reprise par l'armée française. Aicha Belco Maiga a dit être en contact avec un collègue qui est toujours sur place.

Par ailleurs, un premier kamikaze a frappé dans le nord du pays, vendredi, mais il a été la seule victime de cet attentat perpétré contre un point de contrôle de l'armée dans la ville de Gao. L'attaque est survenue en tout début de journée.

Pendant ce temps, dans la capitale de Bamako, des soldats fidèles au capitaine Amadou Haya Sanogo, l'auteur du coup d'État de l'an dernier, ont attaqué vendredi matin le camp de la garde présidentielle, les Bérets rouges, faisant au moins un mort et cinq blessés.

Les Bérets rouges étaient la garde d'élite de l'ancien président déchu Amadou Toumani Touré.

Associated Press

PLUS:rc