NOUVELLES

Le TSX grimpe avec les données commerciales chinoises, tandis que le huard chute

08/02/2013 05:23 EST | Actualisé 10/04/2013 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé vendredi en hausse, un gain attribuable à la publication de meilleures données commerciales que prévu en provenance de la Chine.

L'indice composé S&P/TSX a gagné 45,31 points pour terminer la séance à 12 801,23 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV a retraité de 0,3 point à 1205,81 points.

Mais le dollar canadien a reculé en raison des déceptions au sujet du marché de l'emploi et des mises en chantier. Le huard a abandonné 0,47 cent US à 99,73 cents US. L'économie canadienne a effacé 21 900 emplois le mois dernier, tandis que les économistes attendaient plutôt la création d'environ 5000 emplois.

L'agence a en outre révisé à la baisse la création d'emplois de décembre pour la ramener à 31 000, plutôt que 40 000.

Le taux de chômage a cependant retraité de 0,1 point à sept pour cent, ce qui est attribuable à un détail technique — près de 58 000 Canadiens ont quitté la population active en janvier et arrêté leur recherche d'emploi.

Plus tôt, la Société canadienne d'hypothèques et de logements a fait état d'un recul des mises en chantier, lesquelles ont plongé à 160 600 en janvier, une baisse considérable par rapport à leur niveau révisé de 197 100 en décembre. Les économistes visaient plutôt un niveau de 195 000 mises en chantier.

Les opérateurs ont aussi tenu compte de données montant une croissance de 25 pour cent des exportations chinoises en janvier, par rapport à l'année précédente, tandis que les importations ont bondi de 28 pour cent.

Mais une grande partie de cette croissance était attribuable à l'empressement des sociétés à regarnir leurs stocks avant une fermeture de jusqu'à deux semaines pour le congé du nouvel an lunaire, qui débute dimanche.

«Les données chinoises sont encourageantes parce que les exportations ont été plus fortes, ce qui signifie que la demande des pays développés, en Amérique du Nord et en Europe, était raisonnablement bonne», a observé Norman Raschkowan, stratège nord-américain pour la Financière Mackenzie.

«Et puis les importations ont été plus solides que prévu, ce qui, pour le Canada, est bon parce que cela laisse croire qu'ils ont eu une demande décente pour les matières premières que nous (...) vendons. Je crois que tout le monde en sort gagnant.»

Aux États-Unis, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a profité d'un solide rapport sur la balance commerciale des États-Unis et a grimpé de 48,92 points à 13 992,97 points. L'indice composé du Nasdaq a pris 28,74 points à 3193,87 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a avancé de 8,54 points à 1517,93 points, ce qui constitue un nouveau sommet pour les cinq dernières années.

Le déficit commercial américain s'est fortement rétréci en décembre, les importations de pétrole ayant diminué pendant que le total des exportations a progressé.

À Toronto, le secteur de la finance a affiché le meilleur gain vendredi, prenant 0,56 pour cent. L'action de la Financière Manuvie (TSX:MFC) a continué à profiter des résultats financiers dévoilés jeudi par l'assureur pour prendre 29 cents à 14,84 $.

Le cours du pétrole brut a bénéficié des données sur la Chine en début de journée, mais il a finalement rendu ces gains et clôturé en baisse de 11 cents US à 95,47 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. Le secteur torontois de l'énergie a grimpé de 0,5 pour cent. Le titre de Talisman Energy (TSX:TLM) a avancé de 16 cents à 12,75 $.

Le secteur des services publics a affiché le plus important recul de la journée, cédant un peu plus d'un pour cent.

Le prix du cuivre à New York s'est emparé de 3 cents US à 3,76 $ US la livre, ce qui n'a pas empêché le secteur des métaux de base de chuter de près d'un pour cent à Toronto. L'action de Teck Resources (TSX:TCK.B) a reculé de 1,17 $ à 33,28 $, poursuivant le déclin de près de six pour cent de la veille. Teck a dévoilé jeudi des prévisions jugées décevantes pour sa production à venir, lors du dévoilement de ses résultats trimestriels.

Le cours du lingot d'or a cédé 4,40 $ US à 1666,90 $ US l'once à New York, mais à Toronto, les actions aurifères sont restées inchangées dans l'ensemble. L'action de Barrick Gold (TSX:ABX) a gagné 15 cents à 32,84 $.

Sur l'ensemble de la semaine, le TSX a terminé sans grand changement, avec un léger gain de 0,25 pour cent.

PLUS:pc