NOUVELLES

Le nord-est des Etats-Unis se prépare à un blizzard historique

08/02/2013 12:23 EST | Actualisé 10/04/2013 05:12 EDT

Le nord-est des Etats-unis se préparait vendredi à une tempête hivernale historique, avec de fortes chutes de neige et des vents violents qui avaient déjà conduit dans la matinée à l'annulation de plus de 3.000 vols.

La neige a commencé à tomber dans la matinée à New York et Boston (Massachusetts). Mais le plus gros des chutes de neige, qui selon la météo nationale devraient atteindre en moyenne de 30 à 60 cm assorties de vents par endroits aussi violents que ceux d'un ouragan, était attendu en soirée et dans la nuit de samedi.

En milieu de journée, 3.200 vols avaient déjà été annulés pour vendredi, dont plus de la moitié au départ ou à l'arrivée des trois aéroports new-yorkais de JFK, la Guardia et Newark, selon le site spécialisé FlightAware.com. Quelque 500 vols ont également été annulés de ou vers Boston, où environ 60 cm de neige sont attendus d'ici à samedi.

A New York, où les services météo annoncent de 25 à 35 cm de neige, le maire Michael Bloomberg a mis en garde contre de possibles coupures de courant et difficultés dans les transports.

Il a encouragé les habitants à stocker des produits de première nécessité. Les New-Yorkais, pour lesquels le souvenir de l'ouragan Sandy fin octobre est encore douloureux, n'ont pas hésité à suivre ce conseil. Certains supermarchés n'avaient plus de pain ou de lait vendredi matin, et les files d'attente s'allongeaient devant les stations-services.

La Fashion week qui bat son plein a maintenu ses défilés, mais faute d'avoir reçu certains accessoires, le styliste Marc Jacobs, toujours très attendu, a repoussé à jeudi soir son principal défilé, au dernier jour des présentations.

La compagnie ferroviaire Amtrak a quant à elle suspendu vendredi après-midi les trains vers le Nord au départ de Penn Station à New York, et vers le Sud depuis Boston, où toutes les écoles étaient fermées. Les transports publics ont été également suspendus à Boston et les tribunaux fermés.

"Nous avons plus de 250.000 tonnes de sel, 350 chasse-neiges et camions pour le sel prêts à entrer en action, et 1.800 camions de nettoyage", a précisé M. Bloomberg.

De l'Etat de New York au Maine, les autorités se préparaient au mieux au blizzard, stockant des tonnes de sel, préparant les chasse-neiges, organisant des centres d'accueil et multipliant les appels à la prudence.

La tempête devait frapper jusqu'à l'est du Canada, paralysant les transports aériens à destination ou au départ des nombreuses villes du pays, dont l'aéroport de Toronto qui estimait avoir annulé 400 vols vendredi matin.

Dans les aéroports de Montréal, Ottawa et Toronto, les passagers s'entassaient dans l'espoir de voir leurs vols décoller.

Aux Etats-Unis, la météo nationale a expliqué l'arrivée de ce blizzard "potentiellement historique" par un "scénario météo complexe", avec la rencontre attendue de deux tempêtes venant de l'Ouest et du Sud.

Elle a aussi mis en garde contre de possibles inondations en zone côtière.

Les écoles sont également restées fermées vendredi à Providence (Rhode Island), Hartford (Connecticut) et en de nombreux endroits du nord de l'Etat de New York.

A Scituate (sud de Boston), Colleen Duffey, 50 ans, résidant près de l'Océan, a indiqué à l'AFP qu'elle avait reçu jeudi soir un "appel enregistré disant que le lycée ouvrirait comme centre d'accueil et conseillant aux gens qui habitent sur la côte d'évacuer".

Elle a ajouté qu'elle avait cherché en vain de l'essence pour sa souffleuse à neige dans la ville. Mais "il n'y avait plus d'essence dans aucune des stations-services de Scituate", a-t-elle raconté.

Celle-ci se dit toutefois prête pour le blizzard: "Depuis Sandy, j'ai stocké des tonnes de bougies et de piles. Et j'ai un chargeur de téléphone dans la voiture", a-t-elle expliqué.

bd-str-via/sam

PLUS:afp