NOUVELLES

Le mot « nordique » au centre d'un litige entre deux spas de l'Outaouais

08/02/2013 07:27 EST | Actualisé 10/04/2013 05:12 EDT

Le Nordik-Spa nature de Chelsea demande à un tribunal d'ordonner à son concurrent de Cantley de cesser d'utiliser le mot « nordique » dans sa promotion.

Dans une mise en demeure, le Nordik soutient qu'il s'agit d'une commercialisation trompeuse et déloyale qui sème la confusion auprès de sa clientèle.

Dans sa publicité, le groupe Amerispa mentionne qu'il offre des spas nordiques, ce qui déplaît à son concurrent, le Nordik. Ce dernier est un spa de type scandinave qui offre des services de bains, de saunas et de massothérapie. L'entreprise est bien connue dans la région et est très populaire.

« Nous, on espère que notre concurrent va reculer », explique Marianne Trottier, porte-parole du Nordik-Spa nature.

De son côté, le groupe Amerispa n'entend pas céder aux pressions et s'en remet aux tribunaux pour trancher le litige. « C'est utilisé à plein d'endroits au Québec. C'est un spa nordique que l'on tient », précise Marc Gélinas, porte-parole du groupe Amerispa.

Dans sa poursuite, l'entreprise de Chelsea précise avoir l'exclusivité de l'expression « Nordik ». On demande à la cour de lui accorder le droit de réclamer des dommages.

D'après René Hardy

PLUS:rc