NOUVELLES

La "solution à deux Etats" est dépassée, selon l'écrivain israélien Yehoshua

08/02/2013 08:03 EST | Actualisé 10/04/2013 05:12 EDT

L'écrivain israélien Avraham B. Yehoshua, Prix Médicis étranger 2012, a affirmé jeudi soir que l'option d'un partage territorial pour résoudre le conflit israélo-palestinien était dépassée, durant un colloque littéraire à Jérusalem.

"La solution de deux Etats pour deux peuples, c'est du passé, ça n'arrivera jamais", a-t-il déclaré lors d'un débat, en présence du philosophe français Bernard-Henri Lévy, lors de la Conférence annuelle internationale des écrivains et poètes juifs.

Pour M. Yehoshua, une des figures de la gauche israélienne, qui a soutenu la création d'un Etat palestinien, "l'Etat binational est une mauvaise solution mais elle est inévitable".

Bernard-Henri Lévy a de son côté affirmé qu'il était à la fois "un ardent défenseur d'Israël et qu'il soutenait la solution à deux Etats". "Je suis partisan de cette solution mais je sais que quand ça arrivera, ça ne résoudra pas d'autre problème que le conflit israélo-palestinien", a-t-il précisé.

Avraham B. Yehoshua a publié en décembre une tribune dans laquelle il déplorait que "l'Etat binational soit inévitable", en raison en particulier du grignotage des Territoires palestiniens par la colonisation et appelait le camp de la paix israélien à "se poser des questions".

"Peut-on encore empêcher ça ? Peut-on encore convaincre les Palestiniens que c'est une mauvaise solution ? Peut-on encore convaincre ceux qui veulent le bien d'Israël en Europe et aux Etats-Unis d'éviter cette situation ? Et si on n'y arrive pas, comment faire pour minimiser les dégâts de la création d'un Etat binational, sans être écrasé par les radicalismes religieux juifs et musulmans ?", écrivait-il.

mib/sst/agr/fc

PLUS:afp