NOUVELLES

La première ministre ontarienne Kathleen Wynne perd un autre ministre

08/02/2013 01:44 EST | Actualisé 10/04/2013 05:12 EDT

TORONTO - La première ministre ontarienne Kathleen Wynne pourrait avoir à déclencher deux élections partielles au cours des six prochains mois, en raison d'une nouvelle démission, celle du ministre de l'Énergie.

Chris Bentley, qui a également agi à titre de procureur général, a annoncé vendredi qu'il quittait son siège le 14 février. Cette journée marquera également le départ du ministre des Finances, Dwight Duncan.

Les deux hommes avaient déjà signalé qu'ils n'avaient pas l'intention de se présenter aux prochaines élections.

Dans une lettre transmise vendredi à ses commettants de la circonscription de London West, Chris Bentley a déclaré qu'il s'agissait pour lui d'une «décision difficile», en mentionnant qu'il souhaitait consacrer davantage de temps à sa famille.

Le ministre Bentley avait essuyé de vives critiques de l'opposition progressiste-conservatrice en raison de la décision prise par le gouvernement libéral, en pleine campagne électorale de 2011, d'abandonner le projet de construction de deux centrales au gaz, à Oakville et Mississauga, et ce, même s'il n'avait été nommé ministre de l'Énergie qu'après les élections. La décision avait été prise par son prédécesseur à l'Énergie, Brad Duguid.

La virulence des attaques personnelles qui avaient été dirigées contre lui à Queen's Park et le dépôt d'une rare motion d'outrage au Parlement faisaient partie des raisons évoquées par le premier ministre démissionnaire Dalton McGuinty pour proroger le Parlement, en octobre.

«Notre gouvernement a pris les bonnes initiatives au cours des neuf dernières années dans un contexte très difficile, mais pas dans tous les cas», peut-on lire dans la missive de M. Bentley. «J'ai toujours fait ce que je croyais juste pour les gens que je représentais», a-t-il plaidé.

Kathleen Wynne et son nouveau cabinet seront assermentés lundi. Les travaux à Queen's Park devraient reprendre le 19 février, avec un discours du Trône présentant les priorités du gouvernement libéral.

PLUS:pc