NOUVELLES

Kerry veut "rafraîchir" son français avant de répondre aux médias canadiens

08/02/2013 07:31 EST | Actualisé 10/04/2013 05:12 EDT

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry, réputé francophile et francophone, a poliment refusé vendredi de répondre en français à la presse canadienne, invoquant le besoin de "rafraîchir" ses talents linguistiques.

M. Kerry tenait sa première conférence de presse en tant que chef de la diplomatie américaine, aux côtés de son homologue canadien John Baird qui s'est exprimé tour à tour en anglais et en français, comme il se doit au Canada.

Une journaliste canadienne a ensuite interrogé M. Kerry en anglais avant de lui demander "un peu de français s'il vous plaît, peut-être?".

Le ministre américain a parfaitement compris la question, mais il a préféré décliner, déclenchant les rires de l'assistance: "Pas aujourd'hui. J'ai besoin de me rafraîchir là-dessus".

M. Kerry est considéré comme le plus "français" des dirigeants américains: francophone et francophile, il a passé nombre d'étés de son enfance dans une maison familiale à Saint-Briac, en Bretagne, au milieu de ses cousins dont l'écologiste français Brice Lalonde. M. Lalonde est le fils d'une soeur de Rosemary Forbes Kerry, la mère de M. Kerry. Cette dernière est née à Paris et a grandi en France.

Les liens familiaux de M. Kerry avec la France ont pu lui causer du tort sur la scène politique américaine.

Diplomates, conseillers ou journalistes qui le côtoient depuis longtemps, notamment au Sénat, rappellent que le candidat démocrate à la présidentielle de 2004 avait été critiqué, voire attaqué, par ses opposants dans le contexte à l'époque des relations tendues entre Washington et Paris à propos de la guerre en Irak.

Les mêmes pensent que le nouveau secrétaire d'Etat devrait s'abstenir de s'exprimer en français dans un cadre officiel et public.

nr/rap

PLUS:afp