NOUVELLES

HP veut améliorer les conditions de travail chez ses fournisseurs en Chine

08/02/2013 03:06 EST | Actualisé 10/04/2013 05:12 EDT

Le groupe informatique américain Hewlett Packard a annoncé vendredi demander à ses fournisseurs en Chine de respecter un code de conduite visant à améliorer la protection de leurs employés et en particulier à empêcher l'emploi abusif d'apprentis ou de salariés en CDD.

L'annonce de HP fait écho aux déclarations déjà faites par son voisin de la Silicon Valley Apple qui, après avoir été pointé du doigt par plusieurs organisations, a tenté ces derniers mois de promouvoir des améliorations des conditions de travail chez ses sous-traitants chinois.

Le code de conduite présenté par HP sur les apprentis et les salariés en contrat à durée déterminée vise à aller plus loin que la législation locale, assure le groupe.

Ces deux catégories d'employés "sont deux groupes très vulnérables au sein des travailleurs chinois", a commenté Sanna Johnson, directrice exécutive du Centre pour le droit des enfants et la responsabilité sociale des entreprises, avec lequel a collaboré HP.

Parmi les mesures promues par le groupe informatique figure --outre le versement d'une rémunération juste-- la possibilité pour ces employés de démissionner librement ou de faire part de leurs récriminations sans s'exposer à des représailles.

Le nombre d'apprentis doit être limité à "un niveau acceptable" par rapport à l'ensemble des salariés travaillant à temps plein et leur travail au sein de l'entreprise doit correspondre aux études qu'ils mènent, demande en outre HP.

Le groupe a assuré que ces recommandations entraient immédiatement en vigueur et que leur respect serait suivi grâce à des audits.

gc/rl/mdm/lor

PLUS:afp