NOUVELLES

Deux puissantes répliques secouent les îles Salomon et nuisent aux secouristes

08/02/2013 06:34 EST | Actualisé 10/04/2013 05:12 EDT

SYDNEY - Deux puissantes répliques ont secoué les îles Salomon vendredi, freinant les opérations de secours dans la foulée du séisme blâmé pour la mort d'au moins neuf personnes.

Le premier ministre Gordon Darcy Lilo tentait de se rendre par avion jusqu'à l'île de Santa Cruz au moment où la première réplique, d'une magnitude de 6,6, s'est produite. Il a dû rebrousser chemin et rentrer à la capitale, Honiara.

L'avion a toutefois réussi à se poser à Santa Cruz vendredi après-midi, mais sans le premier ministre. Il avait à son bord des fournitures médicales, des abris d'urgence, des contenants d'eau et du personnel médical.

Un bateau emportant d'autres biens d'urgence était attendu vendredi soir.

La réplique a endommagé les routes de la principale ville de Santa Cruz, Lata, et empêché les secouristes qui s'y trouvent de se rendre jusqu'aux régions côtières.

Une deuxième réplique, celle-là d'une magnitude 7,1, a été ressentie en fin de journée vendredi. Il s'agissait de la secousse la plus puissante depuis le séisme de magnitude 8,0 qui a frappé mercredi, donnant naissance à un petit tsunami.

L'organisation humanitaire Vision mondiale estime que 15 villages et 7000 personnes ont été touchés par la catastrophe.

Le ministre australien des Affaires étrangères, Bob Carr, a annoncé vendredi que son gouvernement aidera à la livraison de vivres et de fournitures médicales d'urgence, en plus d'effectuer une reconnaissance aérienne des zones sinistrées.

PLUS:pc