NOUVELLES

Baha Laham remporte une décision majoritaire contre Tyler Asselstine

08/02/2013 10:09 EST | Actualisé 10/04/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Baha Laham a surpris le boxeur d'Ottawa Tyler Asselstine, qui s'est effondré dans le ring quand il a entendu que les juges venaient de donner le boxeur poids léger de Montréal vainqueur par décision majoritaire.

Asselstine (12-1, 7 K.-O.) et Laham (11-0-1, 4 K.-O.) ont dû puiser au fond de leurs ressources pour passer au travers de cet exténuant duel, présenté en demi-finale du gala Rapides et Dangereux opposant Kevin Bizier à Nate Campbell. Avant de s'affronter pour cet éreintant combat de 10 rounds, aucun des deux pugilistes ne s'était trouvé sur un ring pour plus de huit rounds.

Laham a décidé de garder son adversaire près de lui durant tout le combat, une stratégie qui s'est avérée payante. Le boxeur de 31 ans n'a presque pas lancé de jabs de la soirée, mais son crochet du gauche a été efficace, touchant souvent la cible, sans toutefois sembler ébranler Asselstine.

Asselstine n'a pas été en mesure de mettre en oeuvre son plan de match. À chaque fois qu'il a tenté de profiter de sa plus longue portée, Laham s'est ramené à l'intérieur, le forçant plutôt à livrer son combat.

Dans les derniers rounds, alors que Laham semblait complètement vidé, Asselstine a été capable de se séparer quelque peu de son adversaire, sans toutefois impressionner suffisamment les juges, dont deux ont donné Laham vainqueur (96-95 et 96-94), tandis que le troisième a déterminé que les deux combattants s'étaient livrés un combat nul.

Gadbois gagne un dur combat

Dans ce qui aura été le meilleur combat de cette sous-carte, le Québécois Michaël Gadbois (9-0, 3 K.-O.) l'a emporté à l'arraché contre le coriace Polonais Krzysztof Rogowski par décision majoritaire. Compte tenu qu'il a remporté un compte par trois points en raison d'une chute douteuse et d'un point enlevé au Polonais pour coup de tête, Gadbois peut se compter un peu chanceux de s'en sortir avec des pointages de 56-56, 57-55 et 59-53 en sa faveur.

Didier Bence (7-0, 2 K.-O.) a aussi affronté un adversaire coriace en l'ex-champion du monde junior 2008 Joey Dawejko (7-2-2, 3 K.-O.), de Philadelphie. Bien qu'il ait été ébranlé en de maintes occasions, le poids lourd de Repentigny en a fait juste assez pour récolter une victoire par décision unanime en six rounds. Les trois juges lui ont donné le combat 58-56.

Juste avant ce duel, le poids lourd de Longueuil Stéphane «Brutus» Tessier (3-30-2, 1 K.-O.) et Steven Harvey (3-1, 2 K.-O.) se sont livrés un très bon combat, eux qui ont appris qu'ils participeraient à l'événement avec un avis de seulement 24 heures afin de remplacer le duel annulé entre Joachim Alcine et David Toribio. Plusieurs croyaient que Tessier venaient d'inscrire sa première victoire depuis octobre 2005, mais c'est Harvey qui l'a emporté par décision partagée des juges, une décision conspuée par les spectateurs.

En début de soirée, le super moyen de Toronto Steve Rolls (3-0, 1 K.-O.) n'a jamais été ennuyé par le boxeur de Québec Ahmad Selemani (0-8), qu'il a facilement vaincu par décision unanime, les trois juges lui octroyant des pointages de 40-36.

Finalement, après le combat principal, Marc Pagcaliwangan(3-0, 2 K.-O.) n'a pas eu à travailler très fort contre le Roumain Laszlo Fekete (6-1, 5 K.-O.), qui a été disqualifié par l'arbitre Alain Villeneuve à 2:21 du premier round parce qu'il refusait de se battre. On ne devrait pas le revoir à Montréal pour un autre combat.

PLUS:pc