NOUVELLES

WRC - Suède: le secret d'une voiture développée dans les brumes du Nord

07/02/2013 09:08 EST | Actualisé 09/04/2013 05:12 EDT

Et si le secret des Ford, invaincues au rallye de Suède (WRC) depuis 2005, trouvait son origine dans son développement en Angleterre, où les journées ensoleillées sont plus rares que les terrains glissants ?

"Moins il y a d'adhérence, mieux la voiture se comporte", expliquait jeudi à l'AFP le Norvégien Mads Ostberg, vainqueur dimanche du Finnskog Rallye, sorte de répétition générale de la manche suédoise dont il est l'un des principaux favoris.

"Si on associe des pilotes nordiques à cette voiture, l'alchimie est encore plus redoutable", assure ce petit gabarit, 3e l'an dernier sur les routes verglacées du Värmland (ouest).

On pouvait imaginer que le retrait officiel de la marque américaine après 40 ans d'engagement en rallye ferait reculer les performances de la voiture cette saison mais il n'en sera rien, selon dirigeants et pilotes.

"Le développement s'est poursuivi et la voiture progresse même si le contexte est différent par rapport à l'an passé où nous avions placé quatre voitures dans les cinq premières", a assuré Malcolm Wilson, le patron de M-Sport, écurie anglaise qui s'est vu confier depuis 1997 la préparation de toutes les voitures de rallye Ford.

L'entreprise qui emploie 250 personnes et qui s'est adjoint depuis quelques années les services du Belge Christian Loriaux comme directeur technique, est située en Cumbrie, au nord-ouest de l'Angleterre, à quelques encablures de l'Ecosse.

"Citroën est développée sous le soleil de la France et Ford doit faire avec les caprices de la météo de la Grande-Bretagne", estime Neuville, le jeune Belge transfuge de Citroën.

"La Fiesta est plus agile sur terrain glissant, son train arrière suit mieux. Elle est facile à faire pivoter. En outre les deux voitures ont évidemment des pièces spécifiques comme le différentiel ou la boîte de vitesses, ajoute-t-il. Cette Ford est très bien équilibrée pour rouler sur la neige."

Les fiches techniques présentent la DS3 et la Fiesta avec les mêmes caractéristiques réglementaires, comme 300 cv et 1200 kg et un empattement à peine supérieure pour la Ford.

Les différences doivent donc se chercher ailleurs. Ford a engrangé un grand nombre de victoires ces dernières années sur terre ou neige mais Citroën, a de son coté multiplié les titres mondiaux constructeurs.

"Cette voiture marche mieux que celle de l'année dernière", se réjouit le pilote Ford Ostberg alors que Juho Hanninen, dernière recrue en WRC, met en avant la "confiance" qu'elle lui procure lorsqu'il y a 20 cm de neige. Ce qui sera le cas ce week-end au coeur des forêts de sapins.

syd/ep/pid

PLUS:afp