NOUVELLES

Podborski est enthousiaste à l'idée de voir Guay réécrire le livre des records

07/02/2013 07:10 EST | Actualisé 09/04/2013 05:12 EDT

Peu importe le moment où Érik Guay brisera le record de Steve Podborski pour le plus grand nombre de podiums en Coupe du monde de ski alpin, il a admis qu'il sera le premier à se lever pour applaudir le jeune skieur étoile.

Podborski, mieux connu comme étant l'un des ex-membres des 'Crazy Canucks', est également un bénévole de longue date et sera le chef de la mission canadienne aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014.

Son objectif, dit-il, consiste à rendre les athlètes canadiens meilleurs que ceux de sa génération — même si cela signifie que son nom sera effacé du livre des records canadien.

«Je veux que nos athlètes soient meilleurs que nous l'étions. Et oui, je veux qu'Érik me batte, je veux qu'il batte tous mes records, je veux qu'il continue sur sa lancée et qu'il les batte tous... parce que c'est ce qui est supposé se produire», a commenté Podborski jeudi de Sotchi.

«Je veux faire partie de la solution. Ça permettrait à nos athlètes de repousser leurs limites, afin qu'ils atteignent de nouveaux sommets et qu'ils s'améliorent. Oui, je veux qu'Érik batte mes records. Je veux qu'il les batte tous. Et je veux qu'il le fasse le plus tôt possible. Et ensuite je veux que quelqu'un prenne la relève et qu'il batte ses records.»

Podborski, qui est âgé de 55 ans, a grimpé sur un podium de la Coupe du monde à 20 reprises, et ç'a culminé avec sa victoire en 1984. Guay, qui est originaire de Mont-Tremblant, a réussi 19 podiums en carrière. Il s'est notamment illustré en récoltant la médaille d'argent lors de la descente de Kitzbühel, en Autriche, le 26 janvier.

Podborski était à Sotchi afin de participer aux célébrations marquant le fait qu'il ne reste plus qu'un an avant les Jeux olympiques — les cérémonies d'ouverture auront lieu jeudi, jour pour jour, dans un an exactement. Il a visité les différentes installations, a participé à une réception au Palais des glaces Bolchoï et a rencontré Vladislav Tretiak, l'ex-gardien de but étoile soviétique et actuel président de la Fédération russe de hockey sur glace.

«Il a fait remarquer que ce serait bien si le Canada et la Russie pouvaient s'affronter dans le match pour la médaille d'or», s'est esclaffé Podborski. «Nous verrons si ça se concrétisera.»

Podborski a répondu à plusieurs questions jeudi à propos de Guay, un skieur de 31 ans qui a raté de justesse une médaille aux Jeux olympiques de Vancouver en 2010 après avoir abouti en cinquième place à deux reprises. Guay a remporté le titre mondial de descente en 2011 et il visera de nouveau l'or samedi aux championnats du monde de ski alpin en Autriche.

«C'est de toute évidence un superbe skieur, il est excellent d'un point de vue technique et sa maturité commence à rapporter. Il a tout gagné, le titre aux championnats du monde, celui de la Coupe du monde de super-G... il faut lui donner ça, le gars sait comment gagner», a dit Podborski. «Et je crois que (les Jeux de Sotchi) seront ses troisièmes; il sait maintenant ce qu'il doit faire, et je crois qu'il sera en mesure d'obtenir une médaille.»

Le Canada avait terminé troisième au classement des médailles aux Jeux de Vancouver, et Podborski croit que la délégation pourra surpasser ce résultat à Sotchi. Il a notamment rappelé que la bobeuse Kaillie Humphries — médaillée d'or olympique et double championne du monde — et le champion du monde de surf des neiges Spencer O'Brien dominent actuellement leur discipline.

Et pour ce qui est de Sotchi, Podborski s'est dit impressionné par les installations et a précisé que la majorité d'entre elles étaient déjà complétées.

«Je suis très impressionné par la proximité de ces Jeux, a-t-il mentionné. Du village des athlètes, si vous avez un bon bras, vous pouvez littéralement — à partir du bâtiment le plus près du Palais des glaces Bolchoï — lancer une balle de baseball à l'autre bout du village olympique. C'est phénoménal à quel point les installations sont proches les unes des autres. Et les autres installations se trouvent à l'intérieur d'un rayon de 100 ou 200 mètres les unes des autres, formant ainsi un beau grand cercle.»

PLUS:pc