NOUVELLES

Mondiaux-2013 - Relais mixte: la Norvège encore et toujours

07/02/2013 02:54 EST | Actualisé 09/04/2013 05:12 EDT

La Norvège a maintenu sa suprématie sur le relais mixte en remportant son troisième titre mondial de rang de la spécialité devant la France et la République tchèque, jeudi à Nove Mesto.

Les années se suivent et se ressemblent pour les Norvégiens qui prennent un ascendant psychologique à un an des JO de Sotchi où le relais mixte fera son entrée au programme olympique.

Tora Berger, N.1 mondiale, fut une fois encore une première relayeuse intouchable et Emil Hegle Svendsen excellent à la conclusion pour devancer son rival Martin Fourcade de 20 secondes sur la ligne d'arrivée.

"C'est toujours un soulagement d'avoir l'or dans l'escarcelle", déclarait Svendsen, assurant n'avoir ressenti aucun stress lorsqu'il a eu recours à une recharge sur le tir debout où Fourcade était arrivé avec 15 secondes de retard.

Le N.1 mondial français concédait lui une pointe d'amerture pour n'avoir pas su saisir l'occasion en manquant également une cible.

"Je suis content mais il y a toujours une rivalité avec les Norvégiens et j'aurais bien aimé gagné. Il n'a pas manqué grand chose. Ce sera pour la prochaine fois", avouait Fourcade qui entamera la défense de ses trois titres mondiaux par le sprint samedi.

Ce sacre a permis à Svendsen d'engranger son 8e titre mondial, le 5e pour Berger qui avait été la grande dames des Mondiaux-2012 en collectant cinq médailles un an plus tôt à Ruhpolding (Allemagne).

Les 25.000 spectateurs, réunis dans l'arène et tout au long du circuit, ont chaviré de bonheur avec la 3e place du quatuor tchèque emmené par Gabriela Soukalova et Ondrej Moravec.

"C'est un sentiment incroyable, comme remporter la médaille d'or", assurait Moravec.

Les larmes de bonheur des Tchèques contrastaient avec les visages fermés des Russes, dont la 6e place était très loin de leurs ambitions à un an de Sotchi. Et encore plus avec les larmes de l'Allemande Miriam Gössner qui a sombré avec la Mannschaft à une désastreuse 13e place.

sg/jr

PLUS:afp